Aller au contenu principal

Abigaïl cherche à fléchir David irrité contre son mari - Licherie

Date :
1679
Nature de l'image :
Peinture sur toile
Dimensions (HxL cm) :
139,7x213,6

Analyse

« Abigaïl est représentée venant offrir à David des vivres qui luy avoient été refusez par Nabal son mary. Le lieu où l’action s’est passée a donné occasion au Peintre de rendre son sujet agréable, non seulement par les figures de Femmes suivantes d’Abigaïl qu’il avoit à y faire entrer, mais encore par la beauté du paysage, la varieté de ses sites, & la diversité des dons offerts. Si Abigaïl y est peinte avec des charmes & dans une posture humiliée qui mérite de trouver grâce devant David ; d’autre part ce Prince n’y paroît pas moins bien dans la disposition de changer son indignation en des sentimens de paix & d’estime pour cette Femme incomparable, qui se terminent à la prendre pour épouse après la mort de son indigne mary, qui ne survécut que peu de jours. » (Nicolas Guérin, Description de l’Académie royale des arts de peinture et de sculpture. Par feu M. Guérin, secrétaire perpétuel de ladite Académie, Paris, Jacques Collumbat, 1715 ; réimpr. Genève, Minkoff, 1973, pp. 144-145).

Annotations :

3. Comparer avec La Tente de Darius, de Le Brun.

Composition de l'image :
Accueil, rencontre, reconnaissance
Sources textuelles :
Samuel (1er livre)
25, 20-35 (Bible de Jérusalem, p. 421)

Informations techniques

Notice #005434

Image HD

Identifiant historique :
A4753
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Collection particulière
Bibliographie :
Thierry Bajou et alii, Les Peintres du roi, 1648-1793, RMN, 2000
n° 11, pp. 104-105