Aller au contenu principal
×
Recherche infructueuse

La déification d’Énée - Sébastien II Le Clerc

Date :
1704
Nature de l'image :
Peinture sur toile
Dimensions (HxL cm) :
157x179,5 cm
Lieu de conservation :
inv. D 1951-3-2

Analyse

« Etre noyé dans les eaux de Numiée auroit été un genre de mort trop peu digne du premier Roy des Latins : Venus sa mère luy préparoit un plus glorieux sort. Il ne tomba dans le fleuve que pour y être lavé des souillures de la nature humaine ; & après ce premier pas vers la Divinité, le Peintre nous représente le fils d’Anchise tiré des eaux par une Nayade, couché sur le bord du Fleuve ; & le Dieu qui y préside le presentant dans l’état de foiblesse, où il paroît être encore, à Vénus sa mere, qui descend exprès du Ciel sur une nuée, pour donner à ce cher fils une nouvelle nature. Pour cela elle tient en main un Vase où sont le Nectar & l’Ambroisie, qui devoient le rendre semblable aux Dieux. » (Nicolas Guérin, Description de l’Académie royale des arts de peinture et de sculpture. Par feu M. Guérin, secrétaire perpétuel de ladite Académie, Paris, Jacques Collumbat, 1715 ; réimpr. Genève, Minkoff, 1973, pp. 202-203).

Annotations :

2. Morceau de réception du peintre à l’Académie royale de peinture et sculpture de Paris, 23 août 1704.

Sources textuelles :
Ovide, Métamorphoses, 14 (Scylla/Histoires d’Énée et d’Ulysse/Vertumne)

Informations techniques

Notice #005444

Image HD

Identifiant historique :
A4763
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Collection particulière
Bibliographie :
Thierry Bajou et alii, Les Peintres du roi, 1648-1793, RMN, 2000
n° 17, p. 119
S Join-Lambert, Peint fçses 18e, Tours/Azay-le-Ferron, Silvana edit 2008
n° 96, p. 220 (repro. après restauration)