Aller au contenu principal
Frontispice du Théâtre d’Alexandre Hardy, vol. 1 in-8°, Paris, Quesnel, 1624

Notice #005753

Image HD

1624
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Allégorie
Lieu de conservation :
Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
Res-YF-4461
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
https://gallica.bnf.fr

Analyse

Analyse de l'image :
L’intérêt de ce fronstispice est de combiner structure allégorique de l’emblème et représentation d’une « vraie » salle de théâtre. Structure emblématique : au centre, le motto indique « Aux charmes de sa voix la grave Melpomene | De l’obscur du Tombeau les vertueux remeine. » En haut, l’image allégorique représente sur un trône la Muse Melpomène siégeant avec ses attributs, une trompette ornée d’un drapeau où sont figurées des oreilles et, dans la main gauche, un sceptre, indiquant qu’ici, au théâtre, elle est reine. En bas, dans un blason, est inscrit le contenu du livre, « LE | THEATRE | D’Alexandre Hardy | Parisien. | Dedié à Monseigneur | le Duc de Montmo- | rancy. » : le blason désigne le poème dramatique, le texte du livre. Cette structure tripartite, image / motto / poème, est celle de l’emblème. D’autre part le blason est encadré par deux figures qui le désignent, Hercule nu et tenant sa massue à droite, un jeune guerrier tenant une épée à gauche, peut-être Alexandre. En bas, les deux héros trag