Aller au contenu principal
×
Recherche infructueuse

Le Fanal exhaussé (5e site de la Promenade Vernet ?)- Vernet

SĂ©rie de l'image :

Notice précédente Notice n°33 sur 103 Notice suivante

Date :
Entre 1746 et 1767
Date incertaine
Nature de l'image :
Peinture sur bois
Anciennement sur toile, transposé sur panneau de limba
Dimensions (HxL cm) :
45x55,5 cm
1827-0004
ƒuvre signĂ©e
ƒuvre datĂ©e

Analyse

Ce tableau a eu Ă©galement pour titre Le fanal exhaussĂ© : fanal de GĂȘnes et le temple de Minerva Medica. Il pourrait ĂȘtre un des tableaux exposĂ©s au Salon de 1767. Le livret du Salon de 1767 indique simplement :

« Par M. Vernet, Conseiller.
39. Plusieurs Tableaux sous le mĂȘme numĂ©ro. »

La description par Diderot du 5e site de la Promenade Vernet correspond Ă  peu prĂšs au tableau.

« J’avais Ă  ma droite un phare qui s’élevait du sommet des rochers. Il allait se perdre dans la nue, et la mer en mugissant venait se briser Ă  ses pieds. Au loin des pĂȘcheurs et des gens de mer Ă©taient diversement occupĂ©s. Toute l’étendue des eaux agitĂ©es s’ouvrait devant moi. Elle Ă©tait couverte de bĂątiments dispersĂ©s. J’en voyais s’élever au-dessus des vagues tandis que d’autres se perdaient au-dessous ; chacun, Ă  l’aide de ses voiles et de sa manƓuvre, suivant des routes contraires, quoique poussĂ© par un mĂȘme vent ; image de l’homme et du bonheur, du philosophe et de la vĂ©ritĂ©. » (Bouquins, p. 613 ; DPV XVI 203.)    

Au pied du phare, complÚtement à gauche, la rotonde ruinée représenterait le temple de Minerva Medica à Rome, bien que sa position en bordure de mer ne corresponde à rien dans la réalité. On peut penser également au temple de Diane dans la baie de Baia prÚs de Naples.

Annotations :

2. Le tableau original avait Ă©tĂ© peint Ă  Rome en 1746. Il avait Ă©tĂ© commandĂ©, avec son pendant, par FrĂ©dĂ©ric-JĂ©rĂŽme de La Rochefoucauld, archevĂȘque de Bourges, cardinal, et depuis 1745 ambassadeur de France Ă  Rome. Il passa ensuite (aprĂšs 1757) Ă  Louis-François-Armand, duc de La Rochefoucauld, puis par succession Ă  son fils François-Alexandre-FrĂ©dĂ©ric, duc de Liancourt, duc de La Rochefoucauld, pair de France, qui a peut-ĂȘtre apportĂ© cette toile en Angleterre. On le retrouve dans une collection privĂ©e dans le Sommerset. Il est achetĂ© par le Bristol City Art Gallery and Museum en 1969.
Le tableau du MusĂ©e d’Art et d’Histoire de GenĂšve constitue une variante, plus petite et sans repentir.
On sait que le tableau de 1746 part pour l'Angleterre avant 1773, date à laquelle il est gravé à Londres.

3. A comparer avec la Marine avec le phare de GĂȘnes, de Jan Theunisz Blanckerhoff, conservĂ© Ă  la Galerie Doria Pamphilj, Ă  Rome.
Le tableau a été gravé par Aliamet, par William Byrne, et par Robert Laurie.

Items :
Les personnages sont disséminés dans une vue
Bateau(x)

Informations techniques

Notice #006141

Image HD

Identifiant historique :
A5460
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
Collections en ligne du Musée d'art et d'histoire de GenÚve (MAH)
Bibliographie :
Diderot, Salons de 1767-69, Ă©d. Bukdahl, Delon, Lorenceau, Hermann, 1990
p. 203 (texte de Diderot et note 318)