Aller au contenu principal
Caius Furius Cressinus accusé de sortilège - Brenet

Notice #007075

Image HD

Série de l'image :
Paris, Salon de 1775
Auteur(s) :
Brenet, Nicolas-Guy (1728-1792)
Date :
1777
Nature de l'image :
Peinture sur toile
Lieu de conservation :
Toulouse, Musée des Augustins
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
RO 35 ; D.1873.4
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
https://www.pop.culture.gouv.fr/ (Plateforme Ouverte du Patrimoine, Joconde)

Analyse

Analyse de l'image :
Livret du Salon de 1775 :
    « Par M. Brenet, Adjoint à Professeur.
   […] 28. Cayus Furius Cressinus, affranchi, cité devant un Édile pour se disculper d’une accusation de magie, fondée sur les récoltes abondantes qu’il faisoit dans un champ d’une petite étendue, montre des instrumens d’Agriculture en bn état, sa femme, sa fille & des bœufs gras & vigoureux ; alors s’adressant au Peuple assemblé, ô Romains, s’écria-t-il, voilà mes sortiléges ! mais je ne puis apporter avec moi, dans la place publique, mes soins, mes fatigues & mes veilles. Pline, Hist. nat. liv. 18, chap. 6.
    Tableau de 3 pieds de haut sur 5 de large. »
Annotations :
1. Signé et daté en bas à droite « BRENET 1777 ».
2. Ce tableau n’est pas celui du Salon de 1775, qui avait été peint pour l’abbé Terray. Celui-ci a été commandé vers 1776 par le comte d’Angiviller, surintendant des bâtiments du roi.
Dépôt du musée du Louvre au musée des Augustins depuis 1873. Restauré en 1909.