Aller au contenu principal
Le Mandylion (église Panagia Phorbiotissa d’Asinou, Chypre)

Notice #007531

Image HD

Date :
Entre 1105 et 1200
Nature de l'image :
Fresque
Sujet de l'image :
Sainte Face
Lieu de conservation :
Asinou, Église Panagia Phorbiotissa
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
Les trois lettres qu’on voit en général sur la croix de l’auréole, Omicron, Oméga, Nu ([eimi] ho ôn, je suis celui qui est) sont ici remplacées par des losanges.
    Sur ce type de représentation du Christ (le type du Mandylion), le cou ne devrait pas être visible. Les yeux devraient fixer le spectateur face à face. La bouche est petite. La chevelure est représentée ordonnée symétriquement de part et d’autre d’une raie centrale, pour s’achever en tresse de chaque côté, mais ici, l’inclinaison légère du regard vers la droite, du visage vers la gauche, modifie le type : seule la tresse de droite est visible. Il y a une attraction évidente du type du Christ Pantocrator (cou, très léger profile, cheveux sur la seule épaule gauche). Sur certaines icônes, la chevelure, au lieu de se terminer en tresses, s’achève en deux ou trois mèches effilées, deux pour la double nature divine et humaine du Christ, trois pour la Trinité : on distingue ici deux mèches. La barbe forme deux pointes : elle est censée être mouillée, pour rappeler que le Christ s’est lavé le visage avant de remettre le Mandylion imprimé.
Annotations :
1. De part et d’autre de la Sainte Face, IC | XC (Ièsous Christos), et en dessous TO AGION | MANDILIÔ (le saint mandylion).
2. L’églie a été construite en 1105. Les fresques sont-elles du 12e ou du 14e siècle ?
Dans une église orthodoxe, la reproduction du Saint Mandylion se trouve normalement soit au-dessus des « Portes Saintes » donnant accès au sanctuaire, soit au-dessus des « portes royales » qui séparent la nef du narthex.