Aller au contenu principal

Ragotin s’attire un coup de busc (Scènes du Roman comique, 6) - Oudry

Date :
1760
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Rés. J 58
Œuvre signée

Analyse

Après l’histoire de l’amante invisible :

« L’histoire de Ragotin fut suivie de l’applaudissement de tout le monde ; il en devint aussi fier que si elle eût été de son invention ; et cela ajouté à son orgueil naturel, il commença à traiter les comédiens de haut en bas et, s’approchant des comédiennes, leur prit les mains sans leur consentement, voulut un peu patiner, galanterie provinciale qui tient plus du satyre que de l’honnête homme. Mademoiselle de l’Étoile se contenta de retirer ses mains blanches d’entre les siennes crasseuses et vekues, et sa compagne, mademoiselle Angélique, lui déchargea un grand coup de busc sur les doigts. » (I, 10, GF p. 102.)

Le busc est une planchette de bois ou d’ivoire qui maintient le corset.

Annotations :

1. Signé sous la gravure, à gauche « Inventé et gravé par I.B. Oudry », à droite « Avec Privilege du Roy ».

Sources textuelles :
Scarron, Le Roman comique (1651 et 1657)
I, 10 ; GF, pp. 102-3

Informations techniques

Notice #007879

Image HD

Identifiant historique :
A7198
Traitement de l'image :
Photographie numérique