Aller au contenu principal
Latone change les paysans de Lycie en grenouilles - d’après T. Dubreuil
Latone change les paysans de Lycie en grenouilles - d’après T. Dubreuil

Notice #009158

Image HD

Artiste :
Dubreuil, Toussaint (1561-1602)
Taye, Hans dit aussi Jean Tayer, tisserand flamand, actif 1619-1627
Date :
1625
Nature de l'image :
Tapisserie
laine, soie, fil d'or
Sujet de l'image :
Sujet mythologique. Paysans changés en grenouilles
Lieu de conservation :
Paris, Mobilier national
GMTT 15/1
Dimensions (HxL cm) :
402x418 cm

Analyse

Analyse de l'image :

A gauche, Latone agenouillée se débat contre un paysan qui, au centre, lui reproche brutalement d’avoir tenté de prendre de l’eau dans son marécage pour abreuver les jumeaux Diane et Apollon qu’elle vient de mettre au monde sur l’île de Délos. Tout en haut à gauche, juchée sur un nuage et accompagnée d’un dragon, Junon fait éclater sa colère. À l’arrière-plan, d’abord au centre droit, puis à gauche de la composition, Latone portant ses enfants court pour échapper à sa persécutrice.
   Au premier plan à droite, la vengeance de Jupiter s’exécute : un paysan se métamorphose en grenouille.
   La bordure est à fond sombre et guirlandes de fleurs. Aux angles, quatre chasseurs en camaïeu gris. Ceux du haut sont debout, et ceux du bas assis et tenant deux chiens. Au milieu en haut, médaillon ovale à fond bleu ; en bas, médaillon à fond d’or, dont le sujet change à chaque tapisserie. Sur les côtés, trophées de chasse avec têtes de sanglier ou de cerf.
   
   A gauche Latone invoquant les dieux, au centre le paysan qui la prend à parti, à droite le paysan accroupi qui commence à se métamorphoser, constituent un « groupe » scénique, où toutes les figures sont encastrées. Mais à l’arrière-plan de cette nouvelle cohérence pyramidale, visuelle, de la scène, susbsistent des traces d’une ancienne organisation narrative : d’abord en haut à gauche la colère de Junon, puis sur la route à droite, enfin à gauche, le trajet de Latone avec ses enfants.
   La représentation des villes de Lycie, traditionnelle pour cet épisode dans l’iconographie du 15e et du 16e siècle, a ici disparu : c’est une scène rustique, un drame de pastorale dans un paysage de forêt dont le pays importe peu. Même le fleuve est à peine visible. Point de cartographie ici ; la topographie est celle d’un décor de théâtre.

Annotations :

1. Signé des monogrammes HT (Hans Taye) et FM (non identifié).
2. Manufacture du Faubourg Saint-Marcel.
En 1789, au château de Fontainebleau, dans les appartements du duc et de la duchesse d’Orléans.
3. Une tenture très proche, mais dont la bordure est différente, se trouve dans la grande chambre carrée du château de Vaux-le-Vicomte. Il s’agit de l’une des cinq tapisseries de la Tenture de Diane, « Jupiter venge Latone en changeant les paysans en grenouilles ».