Aller au contenu principal

Typus Grammatice (Gregor Reisch, Margarita philosophica nova, Strasbourg, 1508)

Date :
Entre 1503 et 1525
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Plimpton 080.7 1508 R27

Analyse

Nicostrata, l’inventaire des lettres de l’alphabet qu’elle tient d’une main, ouvre la clef de la tour du banquet philosophique (triclinium philosophiae) pour un enfant qu’elle invite à entrer. L’entrée est un accès à la « congruitas », c’est--à-dire à l’accord, à la conciliation des catégories grammaticales latines (nombre, personne, genre, cas). Les deux premiers étages de la tour sont consacrés à l’apprentissage des grammairiens latins, Donatus (pour l’ars minor) et Priscien (auteur des Institutiones grammaticae).
   Viennent ensuite trois étages consacrés aux disciplines et aux auteurs du trivium et du quadrivium. D’abord Aristote pour la logique, Tullius (c’est-à-dire Cicéron) pour la rhétorique et la poétique (rhetorica poesis) et Boèce pour l’arithmétique.
   Puis Pythagore pour la musique, Euclide pour la géométrie et Ptolémée pour l’astronomie.
   Puis le Philosophe (c’est-à-dire Aristote) pour la physique et Sénèque pour la philosophie morale.
   Enfin, tout en haut, Pierre Lombard pour la théologie et la métaphysique.
Annotations :
2. Margarita philosophica : la perle philosophique. Typus Grammatic[a]e : Figure de la Grammaire.
3. Voir Andrew Cunninghma et Shakiro Kusukawa, Gregor Reisch, the Philosophic Pearl (1503), and Natural Philosophy in the Age of Modern Devotion, Ashgate Publishing, 2007 (traduction et commentaire du traité, rédigé sous forme d’un dialogue entre le maître et son élève).

Informations techniques

Notice #009768

Image HD

Identifiant historique :
A9087
Traitement de l'image :
Image web