Aller au contenu principal
Le concile de Constance (Ulrich von Richental, Chronik des Konzils von Konstanz)

Notice #009777

Image HD

Date :
1456
Sujet de l'image :
Sujet d’histoire sacrée. Conciles
Lieu de conservation :
Constance, Rosgarten Museum
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
Le concile de Constance se tint de 1414 à 1418, et mit fin au grand schisme d’Occident : les papes concurrents Jean XXIII, Benoît XIII et Grégoire XII furent déposés, et un nouveau pape, Martin V, fut élu. Le 6 juillet 1415, Jean Hus et Jérôme de Prague y furent jugés hérétiques, condamnés au bûcher et brûlés le jour même : c’est ensuite à Jean Hus que Luther sera comparé, un siècle plus tard, par les théologiens d’obédience romaine, et notamment par Eck à la dispute de Leipzig.
    Sur le dessin d’Ulrich von Richental, les docteurs en bas, les évêques et les cardinaux au-dessus d’eux et l’antipape Jean XXIII (partie gauche, en haut à droite) siègent dans la Cathédrale de Contance. L’empereur Sigismond n’est pas représenté : nous sommes au tout début du concile, avant son arrivée le 24 décembre 1414.
    Jean XXIII est arrivé à Constance le 28 octobre. Le jour de la Toussaint, le cardinal Zabarella, célèbre jurisconsulte, en haut à gauche, monte en chaire et déclare que le concile commencé à Pise est transféré à Constance. Son rang de cardinal est reconnaissable à son habit rouge. A droite, à la fois dans le même lieu et lors de la séance suivante du 5 novembre, Jean de Verceil, procureur général de Cluny, en haut à droite, fait un sermon annonçant le programme du concile. L’étrange porte ouverte en bas, et les quelques paysans qui assistent au concile font apparaître une instance jusque là absente de ce type de représentation : le public…
Annotations :
1. Dans la marge en haut à droite on peut lire « Sizung der Kirchenprälaten im Münster » (Séance des prélats de l’église dans la cathédrale Notre-Dame de Constance).