Aller au contenu principal

Roger dans les bras d’Alcine (Roland furieux Brunet 1775, ch7) - Moreau le jeune

Date :
Entre 1771 et 1775
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
109321-1RES
ƒuvre signĂ©e
ƒuvre datĂ©e
LĂ©gende

Analyse

Il semble ici que le thĂšme de Roger au palais d’Alcine ait Ă©tĂ© contaminĂ© par celui de Renaud dans les jardins d’Armide, empruntĂ© au Tasse. En effet, Roger et Alcine sont gĂ©nĂ©ralement reprĂ©sentĂ©s dans le palais de la fĂ©e, et non dans un bosquet; ils se parlent en principe Ă  l’oreille, jouant au jeu des secrets, au lieu qu’ici Roger assujetti se soumet au regard de sa maĂźtresse, Ă  la maniĂšre du Renaud subjuguĂ© imaginĂ© par le Tasse.

Moreau le Jeune tire pleinement parti du dispositif scĂ©nique classique, opposant au premier plan la scĂšne proprement dite, dont l’espace restreint est dĂ©limitĂ© en bas par le ruisseau, en haut par la nuĂ©e oĂč batifolent les putti, et Ă  l’arriĂšre-plan, Ă  gauche, par les musiciennes qui accompagnent le jeu des acteurs, comme si l’on assistait Ă  un air d’opĂ©ra. Les musiciennes occupent un espace vague, ouvert sur le lointain, mĂ©nageant une profondeur indĂ©finie. Entre les deux espaces, la jeune fille de dos, plongĂ©e dans la pĂ©nombre, met en abyme l’écran de la reprĂ©sentation, que figurait dĂ©jĂ  au premier plan le ruisseau. Le ruisseau donne peut-ĂȘtre une indication sur le passage prĂ©cis du chant qui est ici illustrĂ© : Ă  la str. 52, MĂ©lisse dĂ©guisĂ©e en Atlant attend qu’Alcine quitte Roger, installĂ© « lungo un bel rio che discorrea d’un colle » (le long d’un beau ruisseau qui courait depuis une colline, str. 53). Mais nulle trace sur la gravure d’une MĂ©lisse embusquĂ©e ! Et qu’est-ce que ce livre placĂ© sous les jambes de Roger ? Est-ce le livre des enchantements d’Alcine, indice pour le spectateur que tout ce qu’il voit n’est qu’illusion des sens ?

Annotations :

1. Signé et daté en bas à gauche dans le cadre « J. M. Moreau del. 1771 (?) », à droite dans le cadre, « B. L. Prevost Sculp. »

2. Gravure reprise de l’édition Baskerville/Molini, Birmingham et Paris, 1773 oĂč elle portait le titre suivant : Stava Ruggiero in tanta gioja e festa.

3. Comparer avec les reprĂ©sentations de Renaud et Alcine dans le palais d’Alcine : tableau de Rutilio Manetti, dessins de Fragonard (voir liens). L’absence de MĂ©lisse embusquĂ©e dans cette gravure de Moreau le jeune est d’autant plus Ă©trange qu’elle renforcerait encore le parallĂšle avec la scĂšne du chant XVI de la JĂ©rusalem dĂ©livrĂ©e du Tasse, qui s’inspire visiblement de cet Ă©pisode : chez le Tasse en effet, Charles et Ubalde (//MĂ©lisse) assistent cachĂ©s Ă  la sĂ©duction de Renaud (//Roger) par Armide (//Alcine) ; celle-ci l’a enlevĂ© sur son Ăźle au milieu de l’Atlantique pour l’empĂȘcher de servir l’armĂ©e croisĂ©e de Godefroy qui assiĂšge JĂ©rusalem. Chez le Tasse, Charles et Ubalde sont envoyĂ©s par Godefroy pour ramener Renaud au combat, comme dans l’Arioste MĂ©lisse est envoyĂ©e par Bradamante pour ramener Roger Ă  elle. C’est Ă  chaque fois en faisant honte au jeune homme de sa tenue effĂ©minĂ©e que les messagers suscitent en lui protestation virile et sursaut de vertu... La reprĂ©sentation du couple formĂ© par Roger et Alcine, Renaud et Armide, ou mĂȘme Mars et VĂ©nus (voir la gravure de Boucher pour les MĂ©tamorphoses d’Ovide, Ă©d. Bannier, trĂšs proche de la nĂŽtre), ou encore VĂ©nus et Adonis, tend dĂšs le XVIIe siĂšcle a constituer un topos iconographique oĂč les personnages sont interchangeables. Le topos est fondĂ© sur l’inversion des codes : posture dominatrice pour la jeune femme, qui domine et enveloppe un jeune homme luxueusement vĂȘtu ayant mis bas les armes au sens propre (on les distingue parfois Ă  ses pieds) comme au figurĂ© (regard suspendu au regard supĂ©rieur de la femme aimĂ©e, tunique lĂąche et ouverte, bras ouverts et abaissĂ©s, en position passive).

Composition de l'image :
ScĂšne (espace vague/espace restreint)
Objets :
Putto, putti, Amour
Nuage, nuée
Autre scĂšne au second plan
Sources textuelles :
Roland furieux, chant 07 (Roger au chĂąteau de la magicienne Alcine)
Sujet de recherche :
Iconographie du Roland furieux

Informations techniques

Notice #000988

Image HD

Identifiant historique :
A0307
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
https://gallica.bnf.fr