Aller au contenu principal
Auteurs & Autrices :
  • Galitzine-Loumpet Alexandra
  • Nuselovici Alexis
  • Wihtol de Wenden Catherine
  • Lojkine StĂ©phane
  • Alioua Mehdi
  • Bernardot Marc
  • Vollaire Christiane
  • Friese Heindrun
  • Rodier Claire
  • Makaremi Chowra
  • de Pablo Elisabeth
  • Galitzine Dimitri
  • Legrand ValĂ©rie
Mots-clés :
  • Exil
  • Anthropologie

Résumé :

L’initiative Non-lieux de l’exil (Fondation maison des sciences de l’homme) organise en collaboration avec l’UniversitĂ© d’Aix-Marseille (CIELAM, axe Transpositions) le colloque international : ETUDIER L'EXIL. Alors que le nombre des migrants dans le monde est estimĂ© Ă  prĂšs d’un milliard (migrants externes et internes) et que le nombre des dĂ©placĂ©s Ă  l’intĂ©rieur de leurs propres pays vient de dĂ©passer celui de la Seconde guerre mondiale, ce qui entraĂźne de graves crises en Europe comme ailleurs, les sciences sociales et humaines se doivent de mieux comprendre ce qu’impliquent ces phĂ©nomĂšnes sur le plan social comme sur le plan politique. Les rĂ©alitĂ©s migratoires contemporaines sont complexes en raison d’une quadruple caractĂ©ristique : mobilitĂ© accrue ; extension planĂ©taire ; diversitĂ© du sens des flux ; variĂ©tĂ© des causes (Ă©conomiques, politiques, environnementales). Elles crĂ©ent en consĂ©quence des catĂ©gories migratoires extrĂȘmement variĂ©es qu’il importe de penser ensemble, comme il importe de penser conjointement les rencontres multiples de langues et de cultures et les tensions politiques et sociales suscitĂ©es. À cette fin, il est proposĂ© de dĂ©finir un objet d’étude Ă  nommer expĂ©rience de l’exil et un domaine de recherche Ă  nommer Ă©tudes exiliques dont le prĂ©sent colloque contribuera Ă  la fondation. L’ambition de ce champ en construction est de redonner au vĂ©cu du sujet en migration toute la charge existentielle que les politiques migratoires actuelles, soucieuses de gestion efficace, tendent Ă  oublier. Il s’agit de prolonger et d’approfondir les travaux de recherche sur la migration en orientant davantage les perspectives vers l’articulation dans l’expĂ©rience migratoire entre identitĂ© individuelle et dĂ©termination collective, culture d’origine et culture d’accueil, inscription communautaire et inscription nationale. Par ailleurs, abordĂ© comme paradigmatique en tant que signifiant toute sortie hors d’un lieu d’appartenance, l’exil recouvre des catĂ©gories aussi diverses que le migrant, le dĂ©placĂ©, le rĂ©fugiĂ©, le demandeur d’asile, le clandestin, le sans-papier et met en rapport ces figures contemporaines avec celles du passĂ©, les dĂ©placements rĂ©els avec leurs reprĂ©sentations. Multidimensionnel, le phĂ©nomĂšne exilique appelle une mĂ©thodologie multidisciplinaire et une cohĂ©rence Ă©pistĂ©mologique qui guide et rassemble ses rĂ©sultats. Interrogeant des champs de recherche analogues Ă  l’échelle europĂ©enne et internationale, il doit Ă©galement susciter un pluralisme mĂ©thodologique dans la dĂ©finition de son objet et rapprocher donnĂ©es empiriques et reprĂ©sentations, analyses et tĂ©moignages de l’expĂ©rience exilique afin de dĂ©gager des conclusions qui pourront ĂȘtre adaptĂ©es pour nombre de situations actuelles observĂ©es aussi bien sur le plan local que global. Par sa dimension Ă  la fois fondamentale et appliquĂ©e, ce type de recherche est susceptible d’actions et de rĂ©troactions auprĂšs de la sociĂ©tĂ© civile, favorisant une comprĂ©hension Ă©largie des rĂ©alitĂ©s migratoires. Sa visĂ©e Ă©pistĂ©mologique cherche Ă  reconsidĂ©rer l’expĂ©rience exilique comme une dimension essentielle dans le devenir des sociĂ©tĂ©s et non comme un effet secondaire, une simple consĂ©quence due Ă  leur dĂ©veloppement. Loin des clichĂ©s romantiques, Ă©tudier l’exil dans cette nouvelle dĂ©finition contribue Ă  le restituer en tant qu’horizon et hĂ©ritage communs Ă  un niveau collectif large, celui de l’ensemble des sociĂ©tĂ©s contemporaines. Étudier l’exil afin de mieux accueillir l’exilĂ©, accueillir l’exilĂ© afin de mieux comprendre l’exil. > ComitĂ© scientifique : Alexandra Galitzine-Loumpet (NLE/CEM), Alexis Nuselovici (AMU/CEM), Crystel Pinçonnat (AMU) > Colloque portĂ© par la Fondation Maison des sciences de l'homme, UniversitĂ© Aix-Marseille, MusĂ©e des Civilisations de l'Europe et de la MĂ©diterranĂ©e > Partenaires : Non-lieux de l’exil, ESCoM-AAR, LABEXmed, CIELAM, Institut International de la Marionnette , LERMA, Approches Cultures et Territoires , CAER , RĂ©gion Provence Alpes CĂŽte d'Azur , CommunautĂ© Pays d'Aix , Conseil GĂ©nĂ©ral Bouches-du-RhĂŽne

Type de document : VIDEO