Aller au contenu principal

Ovide, Héroïdes, traduction d’Octovien de Saint-Gelais, manuscrit parisien.Bnf, manuscrit français 874.« Cy commence les epistres douide lesquelles ont este translatees : par feu monsieur leuesque dangoulesme no[m]me octouien de saint gelais. Par le commandement du feu roy charles septiesme dont dieu ait lame Lesq[ue]lles epistres ouide recueillit: pour la grat singularite et amour q[u’i]l congneut qui estoit entre ceuks qui se escripuoyent les dictes l[ett]res et epistres: car ce furent les hommes et femmes qui pour… »