Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Le labyrinthe d’eau (Songe de Poliphile, 1546, F43r) - Jean Goujon
Le labyrinthe d’eau (Songe de Poliphile, 1546, F43r) - Jean Goujon Auteur : Goujon, Jean (1510-1566)

Cette notice fait partie d’une série : F. Colonna, Le Songe de Poliphile, Paris, J. Keruer, 1546 (pièce ou n° 23 / 107)

Datation : 1546

Source textuelle : Le Songe de Poliphile (Polyphili Hypnerotomachia), Livre I, chap. 07 à 10 Livre I, ch. 10. Poliphile racompte le beau bal qui fut faict apres le grand…

Sujet de l’image : Fiction, 16e siècle

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, RES G-Y2-41
Notice n° A1244   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Naumachie (Entwurff…, 1721) - Fischer von Erlach

Analyse de l’image :
    Après avoir regardé le jardin en pots, Poliphile est conduit par Logistique dans une tour, depuis laquelle elle lui montre « un autre grand circuit en forme de labyrinthe, fait en rondeur », dont « toutes les voies étaient couvertes d’eau ». On s’y déplace donc en barque, comme dessiné sur la gravure. Les fontaines et la verdure mentionnées dans le texte ne sont pas reproduites en revanche dans l’image. Le chemin en spirale qui mène à la tour centrale est conçu de telle sorte qu’une fois qu’on y est engagé on ne peut pas revenir en arrière. Il est jalonné de dix tourelles (le dessin en figure cinq). Dans la tour centrale se tient un dragon invisible qui peut dévorer les voyageurs à n’importe quel endroit du labyrinthe. Ceux qui parviennent jusqu’à la tour centrale sont immanquablement engloutis dans sa gueule. L’entrée de cette dernière tour est ornée de l’inscription suivante en grec : « Le loup des dieux, qui est sans pitié. » On peut penser que le labyrinthe est une allégorie de la vie, dont les tourelle


Sujet de recherche : Iconographie du Roland furieux
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Image Web
    Cliché n°
Localisation de la reproduction : http://gallica.bnf.fr
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 20/03/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 14/12/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.