Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Marphise rencontre Roger à la fontaine de Merlin (Rol. furieux, Valgrisi ch26)
Marphise rencontre Roger à la fontaine de Merlin (Rol. furieux, Valgrisi ch26) Auteur : Dosso Dossi, Giovanni de Lutero dit (1489-90/1542)

Cette notice fait partie d’une série : Lodovico Ariosto, Orlando furioso, Venise, V. Valgrisi, 1560, con privilegio (pièce ou n° 27 / 47)

Datation : entre 1556 et 1560

Source textuelle : Roland furieux, chant 26 (Maugis & Vivian délivrés ; la fontaine de Merlin)

Sujet de l’image : Fiction, 16e siècle

Nature de l’image : Gravure sur bois
Dimensions :  Hauteur 21,3 * Largeur 13,7 cm

Lieu de conservation : Montpellier, Médiathèque centrale d’agglomération Émile Zola, 37511RES
Notice n° A1516   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Marphise rencontre Roger à la fontaine de Merlin (Rol fur Valvassori 1566, ch26) // Marphise, Richardet & Roger à la fontaine de Merlin (Rolfur1584 ch26) - G. Porro // Triptyque du Jardin des délices - Jérôme Bosch

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Exceptionnellement, la gravure est placée en recto, c’est-à-dire sur une page de droite, de sorte que l’argument, la lecture allégorique et le début du chant se trouvent au verso de la gravure.

Analyse de l’image :
         Au premier plan est récapitulée la situation du récit à la fin du chant précédent : Roger, Richardet et Aldigier ont quitté le château de Hauterive pour aller à l’endroit où Maugis et Vivian doivent être livrés à l’abominable Bertolas. Au lieu du rendez-vous, ils trouvent Marphise. C’est cette rencontre inattendue qui occupe la partie inférieure de la gravure. Les noms des personnages sont indiqués sur les harnais des chevaux : ALD., RV., .RI. à gauche ; MAR. à droite. (Voir str. 3.)     Marphise propose aux trois chevaliers de se joindre à eux : au second plan, tous quatre s’élancent contre les Mayençais venus avec des mulets chargés de richesses (str. 12), pour les échanger contre Maugis et Vivian, qui sont représentés les mains liées aux poignets au-devant des chariots chargés de sacs d’or. Complètement à droite, Bertolas (BER.) est simultanément transpercé aux joues et au ventre par Richardet et Aldigier (str. 13).     Sur la gauche, les combattants ayant quitté leurs armes pique-niquent près de la fontaine de Merlin (str. 29). On reconnaît d’abord en dessous, de gauche à droite, Richardet (.RI.), Aldigier (AL.), Vivian (.VI.), Marphise (.M.) et Roger (RV.), puis au-dessus, les mêmes assis sur un tapis jeté dans l’herbe : .RI. (Richardet), .M. (Marphise), un chevalier sans nom indiqué, puis à nouveau Richardet (RI.), qu’aborde plus loin dans le récit (str. 56-57) Hippalque (HIP.), la servante de Bradamante à qui Rodomont a volé le cheval Frontin.     Complètement à gauche, au-dessus de la fontaine de Merlin, Maugis explique ce que représente le bas-relief (c’est pourtant bizarrement Marphise qui est représentée, levant le doigt dans la position de celle qui parle) : une bête monstrueuse, à gauche, est mise à mort par différents archers et chasseurs. C’est l’occasion d’une longue prophétie historique.     Complètement à droite, Roger, qui a entendu le récit d’Hippalque à Richardet, part avec elle pour retrouver Rodomont et récupérer Frontin (.HI., .RV., str. 62-66). Mais ils le manquent :     Plus à gauche en effet, Maugis et Vivian (MA., .VI.) s’avancent au-devant de Mandricard, Doralice et Rodomont (M., DO., .R.), toujours précédés du nain (.N.), qui arrivent à la fontaine par un autre chemin (str. 67).     Au-dessus, Mandricard (MAN) terrasse, en allant de gauche à droite, Maugis (.MA.), Vivian (.VI.), Aldigier (AL.) et Richardet (RI.) (str. 73-77). Leurs chevaux sont représentés au-dessus, assistant à la déconfiture de leurs maîtres pris par surprise. Reste Marphise, qui a revêtu ses armes et repris son cheval, et s’affronte à Mandricard (str. 82). Mais Rodomont (RO.) s’interpose et leur demande de différer leur combat jusqu’à ce qu’ils aient porté secours à Agramant.     Au-dessus, à gauche, Roger, qui a congédié Hippalque en lui confiant sa lettre pour Bradamante (.RV., HIP., à droite, str. 89-90), suit les traces de Rodomont et le retrouve finalement près de la fontaine de Merlin, Mandricard est derrière lui (.RV., RO., MÃ.) : il lui réclame Frontin mais celui-ci refuse de le lui rendre (str. 92-97) ; quant à Mandricard, il conteste à Roger le droit de porter l’aigle d’Hector sur ses armes (str. 98-105).     Au centre, Roger affronte Rodomont, tandis que Marphise et Mandricard cherchent à s’interposer (.MAR., .MAN;, .RV., .RO.). Puis, en allant vers la droite, Richardet s’attaque à Rodomont (str. 119), et Vivian donne une épée à Roger (str. 120). Complètement à droite, Discorde et sa sœur Orgueil (DIS, SV) partent contentes rejoindre leurs moines (str. 122).     Tout en haut à gauche, Maugis (.M. ?) ensorcelle le roussin de Doralice (DO.) qui saute et s’emballe (str. 129-130). Rodomont (RO.) part à sa poursuite, ainsi que Mandricard (.M. ?). Roger et Marphise (.RV., MAR) assistent impuissants à cette course trop rapide pour leurs montures (str. 132).     Enfin, tout en haut au centre, Roger prend congé de Maugis, Vivian, Aldigier, Richardet et Marphise (MAL VI. AL RI. MAR), qui est représentée ici remontant en selle, car elle accompagnera finalement Roger.     Sur la gauche, Roger et Marphise s’éloignent (.RV., MAR) tandis que les autres chevaliers les regardent partir (RI AL. .M. VI).         La composition tripartite de cette gravure est nettement déséquilibrée au profit du territoire narratif du bas, qui occupe les trois quarts de la gravure : c’est la délivrance de Maugis et de Vivian. Une bande de terre sombre à gauche, un ruisseau en haut à droite délimitent ce territoire, consacré à une performance chevaleresque conforme à la tradition : toutes les différences religieuses et politiques sont oubliées, le combat oppose les braves aux traîtres et fait triompher les premiers.     Le second territoire narratif est constitué par la prairie où se trouve la fontaine de Merlin et festoient les chevaliers réunis. À gauche, le combat contre la bête sur la fontaine, à droite, la fuite de Roger avec Hippalque désignent la crise des valeurs chevaleresque.     Un troisième territoire, délimité à nouveau par une bande de terre, est consacré aux combats contre Rodomont, jusqu’à la fuite de celui-ci. L’enjeu est la réunification politique des combattants, mais il ne semble guère atteint...


Sujet de recherche : Iconographie du Roland furieux
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Montpellier, Médiathèque Émile-Zola
Traitement de l’image : Image Web
Photographie sur papier    Commande n° 2301847 du 31/01/2003    Cliché n° NBA088666
Localisation de la reproduction : https://memonum-mediatheques.montpellier3m.fr
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 20/08/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 27/03/2021
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.