Aller au contenu principal

Rodomont, Mandricard, Doralice en route pour Paris (Rol. furieux, Valgrisi ch25)

Attribution incertaine
Date :
Entre 1556 et 1560
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Dimensions (HxL cm) :
21,4x13,8 cm
Sujet de l'image :
Résac yd 389

Analyse

La partie inférieure de la gravure représente la strophe 3, qui récapitule la situation du récit à l’issue du chant 24 : Rodomont et Mandricard, rivaux qui se disputent la possession de Doralice, ont interrompu leur combat à la demande du messager d’Agramant. Tous trois (MAN, DO., RO.) se dirigent vers Paris pour prêter main forte aux Sarrasins. Ils sont précédés par le nain (NA.) qui avait conduit Mandricard jusqu’à Rodomont.    

Au second plan, à gauche, les trois cavaliers sont représentés rencontrant Vivian et Maugis (MAL., VI.) en armes ainsi que Richardet et Aldigier (RI. ALD) désarmés, de part et d’autre d’une fontaine. Plus haut se tient Marphise (MAR.) (str. 4). Les cinq chevaux de ces personnages, disposés au-dessus d’eux, matérialisent la rupture narrative : « Je vous dirai ailleurs qui ils étaient, non maintenant, car j’ai à vous parler auparavant de Roger... »    

Sur la droite, Roger de dos (RV.) reçoit un messager (MES.) d’Agramant lui demandant également de venir à Paris au secours des Sarrasins. La dame qui l’accompagne (qu’il a rencontrée lorsqu’il cheminait avec Bradamante en direction de Vallombreuse, voir XXII, 36-45) l’entraîne cependant, en haut à droite, « dans une ville que le roi Marsile possédait au beau milieu de la France » (str. 7).    

Roger met en fuite les habitants rassemblés autour du bûcher où Richardet devait être exécuté (str. 11). Au coin intérieur gauche de la citadelle, la dame délivre Richardet (RI.) et l’arme. Sur la droite, Richardet monté sur un cheval poursuit lui-même les habitants de la ville.    

Sur la gauche, Richardet et Roger (RI., RV.) chevauchant côte à côte arrivent en vue du château d’Aigremont (AGRIS.). Ils sont accueillis dans la cour par Aldigier qui leur annonce que Maugis et Vivian, prisonniers de Lanfuse, seront bientôt livrés à Bertolas (str. 74-77).    

Tout en haut à gauche, Richardet et Roger sont conviés à un banquet, où Aldigier donne à Roger la place d’honneur (au bout à droite) pour le remercier d’avoir proposé d’aller délivrer Maugis et Vivian (str. 80).    

Mais Roger balance : il a promis de rejoindre Agramant ; il doit rejoindre Bradamante à Vallombreuse ; il vient de promettre de délivrer les deux frères. Comment honorer des promesses aussi contradictoires ?    

Sur la droite, en pleine nuit, Roger écrit à Bradamante pour lui exliquer la situation (str. 85-92).    

Plus à droite, hors du château, Richardet, Roger et Aldigier (RI., RV., AL.), dont le groupe est représenté deux fois, se dirigent vers l’endroit où Maugis et Vivian doivent être livrés. Là ils rencontrent Marphise (MAR.).

Sources textuelles :
Roland furieux, chant 25 (Roger délivre Richardet)
Sujet de recherche :
Iconographie du Roland furieux

Informations techniques

Notice #002196

Image HD

Identifiant historique :
A1515
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Collection particulière (Cachan)