Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Roger prisonnier des Grecs (Roland furieux Venise Valgrisi 1562 ch45)
Roger prisonnier des Grecs (Roland furieux Venise Valgrisi 1562 ch45) Auteur : Dosso Dossi, Giovanni de Lutero dit (1489-90/1542)

Cette notice fait partie d’une série : Lodovico Ariosto, Orlando furioso, Venise, V. Valgrisi, 1562, con privilegio (pièce ou n° 45 / 46)

Datation : entre 1556 et 1562

Source textuelle : Roland furieux, chant 45 (Roger sauvé par Léon combat Bradamante pour lui)

Sujet de l’image : Fiction, 16e siècle

Nature de l’image : Gravure sur bois
Dimensions :  Hauteur 21,2 * Largeur 13,8 cm

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, Résac yd 389
Notice n° A1530   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Roger emprisonné (Rolfur Franceschi 1584 ch45) - G. Porro

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Exceptionnellement, la gravure figure sur une page de droite, au recto de la première page du chant qu’elle illustre.

Analyse de l’image :
         Au premier plan à droite, dans la ville de Novigrad (NOVEN[grado] sur le linteau de la porte au centre) un chevalier Roumain indique à Ungiard dans quelle auberge Roger, seul responsable de la défaite des Grecs, passe la nuit. À gauche, les hommes d’Ungiard se saisissent de Roger dans sa chambre d’auberge (str.9). Au centre, Ungiard dépêche un messager (STA[fetta]) pour annoncer la nouvelle à l’empereur Constantin (str.10).     Le second plan est circonscrit par les murailles de Beletich (BELE., à droite de la porte), où s’est retiré Constantin.    Derrière la porte, Theodora (THEO.) se jette aux pieds de Constantin son frère (CON., str.15) et de Léon, le fils de Constantin, demandant vengeance contre Roger qui lui a tué son fils. Derrière elle se tient le messagerd’Ungiard, qui vient d’annoncer la capture de Roger (STA.).     Au-dessus de ce groupe, Roger (RVG.) entouré de soldats est livré à Théodora (THEO., str.19). Complètement à droite, Théodora le fait saisir et enfermer dans une tour pour l’y faire mourir de faim (str.20). Mais Léon, admirateur de Roger, vient le délivrer au premier étage de la tour (str.42-49). Au centre, Léon et Roger quittent la forteresse en direction de Paris (PARIGI), où Charles a fait proclamer que celui qui vaincrait Bradamante au combat l’épouserait (str.22). Un ambassadeur les précède (AMB., str.62). Léon, qui ne sait pas l’amour de Bradamante et de Roger, demande à Roger de combattre à sa place pour obtenir Bradamante. Lié par la reconnaissance qu’il lui doit, Roger accepte la mort dans l’âme (str.53-57).     Sur la gauche, sous les murs de Paris, Bradamante se rend à la cour en compagnie de son père Aymon (BRA., AMON, str.25).     Au centre, dans un champ clos dressé à l’extérieur de Paris, Bradamante et Roger combattent toute une journée sans que Roger soit vaincu (str.71-82). Roger porte les armes de Léon et se fait passer pour lui (str.69). Au coin inférieur droit du champ clos, Roger vainqueur se dirige vers les tentes du campement de Léon, où il lui annonce tristement la bonne nouvelle (RV sur le bord gauche de la tente, LE, ME; str.82-84).     La nuit même, Roger quitte le campement de Léon. Tout en haut de la gravure à gauche, il arrive à une forêt, descend de son cheval, laisse partir Frontin et se couche à terre (str.91-94).     Pendants ce temps, dans le palais de Charles, juste en dessous sur la gravure, à droite Bradamante se désole. Au centre, Marphise (MAR) se présente à Charles (CAR) assis sur son trône (str.103): Marphise prétend que Roger est marié à Bradamante, qui ne peut donc épouser Léon. Sur la gauche, Charles convoque Bradamante en présence de Roland (OR en haut et BRA juste en dessous à droite), Aymon son père et Renaud son frère (AMON et RI en bas) (str.106-108). Bradamante n’approuve ni ne nie.     Marphise propose alors un combat singulier pour trancher le différent. Léon accepte, espérant que Roger (il ne sait pas son nom) combattra pour lui. Mais Roger parti dans la forêt est introuvable. Tout en haut de la gravure, à droite, Léon fait chercher Roger par un messager (LEO, MES), en vain. Au centre, sous le soleil levant, la magicienne Mélisse intervient alors et se manifeste auprès de Léon (MEL, LEO).


Sujet de recherche : Iconographie du Roland furieux
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Scanner
Photographie sur papier    Commande n° 2301847 du 31/01/2003    Cliché n° NBA088678
Localisation de la reproduction : Montpellier, Inst. de rech. sur la Renaissance l’âge classique & les Lumières
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 21/08/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 26/11/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.