Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Funérailles de Saint Louis (H. Martin, Hist. de France, 1886) - Bayard
Funérailles de Saint Louis (H. Martin, Hist. de France, 1886) - Bayard Auteur : Bayard, Émile Antoine (1837-1891)
Œuvre signée.
Graveur : Burgun, Georges Marcel, peintre (et graveur ?) français du 19-20e siècle

Cette notice fait partie d’une série : Henri Martin, Histoire de France populaire, Paris, Furne-Jouvet, s. d. (pièce ou n° 69 / 116)

Datation : 1886

Sujet de l’image : Histoire moderne. 13e siècle. France

Nature de l’image : Gravure
Dimensions :  Hauteur 10,3 * Largeur 13,8 cm

Lieu de conservation : Collection particulière (Cachan)
Notice n° A3968   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé en bas à gauche « Emile Bayard », à droite « BURGUN ».
2. Chapitre XXIV, « Saint Louis. (1226-1270.) », p. 301.

Analyse de l’image :
         « Le 17 juillet, la flotte arriva au port de Carthage, dont les ruines sont très voisines de Tunis. Le roi de Tunis trompa l’attente de saint Louis, et reçut les croisés en ennemis.     Saint Louis renouvela la première faute de sa guerre d’Égypte. Au lieu de marcher droit à Tunis, il attendit tout un mois son frère Charles dans Carthage, qui n’était plus qu’une misérable petite ville, autour de laquelle l’arée fut obligée de bivouaquer sur le sable, sous le soleil d’Afrique et sous le vent du désert. La peste se déclara. Tristan, un des fils du roi, mourut ; puis le légat du pape. Le roi lui-même tomba malade de la dyssenterie.     Louis sentit bientôt qu’il ne s’en relèverait pas, et il écrivit ses dernières instructions pour son héritier. Déjà dans une autre occasion il avait dit à son fils aîné : Mon fils, je te prie que tu te fasses aimer de ton peuple, car je prégèrerais qu’il vînt quelque lointain étranger qui gouvernât le royaume bien et loyalement, que si tu le gouvernais mal et avec reproche. Il recommanda à son héritier d’aimer Dieu sur toute chose ; de ne pas mettre de trop grands impôts sur son peuple, si ce n’est par nécessité, pour la défense du royaume ; de faire droit et justice à chacun ; de maintenir les franchises et libertés des bonnes villes, et d etenir les bonnes villes en faveur et amour ; car, disait-il, si elles sont riches et puissantes, les autres rois tes pareils, et aussi tes barons, n’oseront t’assaillir et méfaire envers toi. Et il donna encore à son fils beaucoup d’autres bons conseils, et finit en priant la sainte Trinité de garder son fils de mal vivre et de mal mourir, afin qu’ils pussent un jour, après cette vie mortelle, être devant Dieu ensemble.     Il rendit l’âme peu après, à l’âge de cinquante-six ans (25 août 1270). » (P. 302.)        Les funérailles de Saint Louis ne sont pas décrites.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Cachan, Stéphane Lojkine
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 15/12/2005
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.