Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Supplice de Pierre de la Brosse (H. Martin, Hist. de France, 1886) - Bayard
Supplice de Pierre de la Brosse (H. Martin, Hist. de France, 1886) - Bayard Auteur : Bayard, Émile Antoine (1837-1891)
Œuvre signée.
Graveur : Burgun, Georges Marcel, peintre (et graveur ?) français du 19-20e siècle

Cette notice fait partie d’une série : Henri Martin, Histoire de France populaire, Paris, Furne-Jouvet, s. d. (pièce ou n° 70 / 116)

Datation : 1886

Sujet de l’image : Histoire moderne. 13e siècle. France

Objets indexés dans l’image :
La scène a un public / Marches

Nature de l’image : Gravure
Dimensions :  Hauteur 13,8 * Largeur 10,5 cm

Lieu de conservation : Collection particulière (Cachan)
Notice n° A3969   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé en bas à gauche « G. BURGUN », à droite « Emile Bayard ».
2. Chapitre XXV, « Les successeurs de saint Louis. Philippe le Bel. (1270-1344.) », p. 305.

Analyse de l’image :
        L’histoire se passe sous le règne de Philippe III, fils et successeur de saint Louis, appelé par les Parisiens Philippe le Hardi. Deux partis s’affrontent à la cour : celui de Marie de Brabant, la seconde épouse de Philippe III, et celui du favori du roi, Pierre de la Brosse, ancien chambellan de saint Louis.     « En 1276, le fils aîné du roi et de sa première femme étant venu à mourir, Pierre de la Brosse fit courir le bruit que c’était la reine Marie qui l’avait mis à mort par le poison, et qu’elle en ferait autant aux autres enfants de la première femme, afin que la couronne revînt à ses enfants à elle. Le roi fut longtemps en grande perplexité, et la reine Marie eut fort à souffrir du soupçon terrible qui pesait sur elle.     Mais les grands, qui haïssaient le favori du roi, prirent parti pour la reine. Les enfants du favori l’elmportèrent enfin. Le roi, bien qu’à grand’peine, abandonna Pierre de la Brosse. Le favori fut arrêté, jugé par les grands barons seuls et non par les gens de loi, et pendu, au grand étonnement du peuple de Paris (30 juin 1278). » (P. 305.)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Cachan, Stéphane Lojkine
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 15/12/2005
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.