Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Fertilité menant à perte (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Fertilité menant à perte (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Cette notice fait partie d’une série : Andreas Alciatus, Emblematum Libellus, Paris, Wechel, 1542 (pièce ou n° 40 / 116)

Datation : 1542

Sujet de l’image : Allégorie

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Notice n° A4188   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. In fertilitatem sibi ipsi damnosam. [Emblème] XXXIX. [Variante 1531 et 1534 : In fœcunditatem sibi ipsi damnosam.]
Ludibrium pueris lapides iacientibus, hoc me   
In trivia posuit rustica cura nucem:
Quae laceris ramis, perstrictoque ardua libro,   
Certatim fundis per latus omne petor.
Quid sterili posset contingere turpius? Eheu   
Infelix fructus in mea damna fero.
2. Traduction française par Lefevre, Paris, Wechel, 1536 (même gravure) :
Fertilité dommageable.
Lhas moy miserable noyer
Suis je pas malheureux de vivre?
Je rends fruict: & pour mon loyer,
Coups de tous coustez on me livre:
La plante que rien ne delivre,
N’a pas tant que moy de douleurs.
Dont voyez que a bienfaict poursuyvre,
Plusieurs augmentent leurs malheurs.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 17/02/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.