Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Le Bal des ardents (Henri Martin, Histoire de France, 1886) - Bayard
Le Bal des ardents (Henri Martin, Histoire de France, 1886) - Bayard Auteur : Bayard, Émile Antoine (1837-1891)
Œuvre signée.
Graveur : Burgun, Georges Marcel, peintre (et graveur ?) français du 19-20e siècle

Cette notice fait partie d’une série : Henri Martin, Histoire de France populaire, Paris, Furne-Jouvet, s. d. (pièce ou n° 92 / 116)

Datation : 1886

Sujet de l’image : Histoire moderne. 14e siècle. France

Nature de l’image : Gravure
Dimensions :  Hauteur 10,2 * Largeur 13,7 cm

Lieu de conservation : Collection particulière (Cachan)
Notice n° A4635   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé en bas à gauche « Emile Bayad », à droite « BURGUN ». Le titre de la gravure est « Le bal des sauvages ». 2. Chapitre XXXI, Charles VI et les sires des fleurs de lis (suite). — Les Armagnacs et les Bourguignons. (1383-1414.), p. 425.

Analyse de l’image :
     « C’était alors la coutume de dire et de faire toutes sortes d’extravagances aux noces des veuves qui se remariaient. Une veuve au service de la reine s’étant remariée, la reine, à cette occasion, donna un bal à l’hôtel Saint-Pol. Un écuyer du roi suggéra à Charles VI l’idée de se déguiser en sauvage, lui et cinq jeunes gens de la cour. Il s’habillèrent de toile couverte d’étoupes collées avec de la poix-résine. Les cinq jeunes gens étaient attachés les uns aux autres, et le roi les menait pour les montrer aux dames. Tandis qu’ils dansaient avec toutes sortes de cris et de bouffonneries, le frère du roi, le duc d’Orléans, sans doute étourdi par le vin, s’avisa d’approcher une torche des danseurs couverts d’étoupes. En un instant, les cinq jeunes gens furent tout en flammes. Le roi, qui s’était séparé d’eux un moment auparavant, fut sauvé ; mais ces malheureux périrent brûlés vifs (29 janvier 1393). » (Pp. 423-424.)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Collection particulière (Cachan)
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 19/09/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.