Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Mort de Charles le Téméraire (H. Martin, Histoire de France, 1886) - Burgun
Mort de Charles le Téméraire (H. Martin, Histoire de France, 1886) - Burgun Auteur : Burgun, Georges Marcel, peintre (et graveur ?) français du 19-20e siècle
Œuvre signée.

Cette notice fait partie d’une série : Henri Martin, Histoire de France populaire, Paris, Furne-Jouvet, s. d. (pièce ou n° 113 / 116)

Datation : 1886

Sujet de l’image : Histoire moderne. 15e siècle. France

Nature de l’image : Gravure
Dimensions :  Hauteur 13,8 * Largeur 10,3 cm

Lieu de conservation : Collection particulière (Cachan)
Notice n° A4670   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé en bas à droite « G. BURGUN ». 2. Chapitre XXXVI, Suite de la lutte de la France et de la Bourgogne. Louis XI. (1465-1477.), p. 553.

Analyse de l’image :
    Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, est aux abois. Repoussé par les Suisses, lâché par la Savoie, il essaye de reconquérir Nancy. Le 4 janvier 1477, il arrive aux environs de son ancienne capitale, avec une armée épuisée, et donne malgré tout l’assaut à l’abbaye de Saint-Nicolas. En vain. Le lendemain, l’armée du duc René de Lorraine, qui tient Nancy, marche contre les Bourguignons. « Il neigeait si fort, que le duc Charles ne vit point approcher l’ennemi ; mais il entendit à peu de distance de longs mugissements qu’il connaissait fort bien. C’étaient le taureau d’Uri et la vache d’Unterwalden. Comme on lui posait son casque sur la tête, le lion d’or de Bourgogne, qui formait le cimier du casque, se détacha et tomba. Le duc vit là un mauvais présage, et retrant enfin en lui-même, il dit : Voici le signe que Dieu m’envoie ! Et il se jeta dans la mêlée. Le sort de la journée ne fut pas un instant douteux. Les malheureux restes des Bourguignons furent vite accablés ou dispersés. Pendant deux jours,

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Collection particulière (Cachan)
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 07/10/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.