Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Le corps de saint Vincent protégé par des aigles (Cathédrale d’Autun)
Le corps de saint Vincent protégé par des aigles (Cathédrale d’Autun) Auteur : Gislebertus (vers 1090-après 1146)

Cette notice fait partie d’une série : Autun, Cathédrale Saint-Lazare (pièce ou n° 26 / 31)

Datation : entre 1125 et 1145

Source textuelle : J. de Voragine, La Légende dorée, Saint Vincent GF, I, p. 146

Nature de l’image : Chapiteau historié

Lieu de conservation : Autun, Cathédrale
Notice n° A9276   (n°1 sur 1) 
Analyse de l’image :
    Vincent, noble de naissance, aurait été diacre de l’évêque Valère, au début du IVe siècle. Dacien, qui ordonna son supplice, est un proconsul romain plus ou moins mythique, envoyé par Dioclétien ou Maximien en Aquitaine et dans la péninsule ibérique. Jacques de Voragine évoque le sort du corps de saint Vincent, après sa mort :
    « Par les ordres donc de Dacien, son corps est exposé dans un champ pour être la pâture des oiseaux et des bêtes : mais aussitôt il est gardé par les anges et préservé des bêtes qui ne le touchèrent point. Enfin, un corbeau, naturellement vorace, chassa à coups d’ailes d’autres oiseaux plus forts que lui, et par ses morsures et ses cris, il mit en fuite un loup qui accourait ; puis il tourna la tête pour regarder fixement le saint corps, comme s’il eût été en admiration devant ses anges gardiens. Quand Dacien le sut, il dit : “Je pense que je n’aurai pas le dessus sur lui, même après sa mort.” » (Légende dorée, GF, I, p. 146)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Autun, Cathédrale
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 30/01/2012
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 08/02/2020
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.