Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Martyre de Pélage, âgé de 13 ans, Cordoue, 925 (Luyken, Théâtre des Martyrs)
Martyre de Pélage, âgé de 13 ans, Cordoue, 925 (Luyken, Théâtre des Martyrs) Auteur : Luyken, Jean (1649-1712)
Œuvre signée.

Cette notice fait partie d’une série : Luyken, Jean, Théâtre des Martyrs…, Leyde, Pierre Van der Aa, 1685 (pièce ou n° 40 / 104)

Datation : 1685

Sujet de l’image : Église et saints
Dispositif : Supplice, exécution, torture

Objets indexés dans l’image :
Estrade / La scène a un public

Nature de l’image : Gravure sur cuivre, eau-forte

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, Rd 105 (exemplaire sans date)
Notice n° A9705   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé sous la gravure à droite, légèrement effacée : « ian. Luyken invenit [et] f[ecit] »
2. Livre I, p. 252.

Analyse de l’image :
    Martyre de saint Pélage :
    « Le roi ayant osé se permettre des privautés avec lui : «Arrière, chien ! cria Pélage ; me prends-tu pour un de tes mignons ? » Et déchirant les vêtements royaux dont on l’avait recouvert, il se montra prêt au combat ainsi qu’un athlète dans l’arène ; car il préférait mourir glorieusement pour le Christ que de vivre honteusement avec le diable et de se laisser souiller. Le roi ne désespéra pas encore de le gagner ; il le confia à ses pages, auxquels il ordonna de tenter par des caresses d’amener Pélage à l’apostasie. Mais l’enfant, avec l’aide du Seigneur, résista et demeura attaché à sa foi : « Je suis chrétien, et je me soumettrai éternellement aux préceptes de mon Dieu, » telle était l’unique réponse qu’il faisait aux propositions des séducteurs. Le roi, voyant la résistance du jeune saint, et se tenant pour personnellement méprisé, entra en colère : « Qu’on le pende, cria-t-il, aux crochets de fer du chevalet, et qu’on le fasse tournoyer en le tenant serré jusqu’à ce qu’il rende l’âme, ou consente à nier la divinité du Christ. » Pélage supporta courageusement ce supplice, trop heureux d’endurer quelque chose pour l’amour du Christ. Furieux de le voir si ferme dans la souffrance, le roi ordonna de le couper par morceaux et de jeter ses restes dans le fleuve. Aussitôt les bourreaux exécutèrent cet ordre de la façon la plus barbare et dépecèrent la victime qu’à leur insu ils offraient en sacrifice à Jésus-Christ l’un lui coupa les bras, l’autre les jambes, un troisième enfin trancha la tête. » (H. Leclercq, Les Martyrs, 1906, tome V, p. 88-89, repris des Acta Sanctorum, éd. Bolland)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : http://www.bethelks.edu/mla/ (Bibliothèque et Archives Mennonites)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 22/08/2012
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.