Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Montpellier
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
La Montagnarde aux trois amants (Les Femmes militaires, 1735) - Sixe
La Montagnarde aux trois amants (Les Femmes militaires, 1735) - Sixe Auteur : Sixe, Louis-Antoine (1704-1780)
Œuvre signée.
Graveur : Fessard, Étienne (1714-1774)

Cette notice fait partie d’une série : [Rustaing de Saint-Jory,] Les Femmes militaires, Paris, Simon & De Bats (1735) (pièce ou n° 6 / 6)

Datation : 1735

Source textuelle : [Rustaing de Saint-Jory,] Les Femmes militaires (1735)

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre
Notice n° B2176   (n°14 sur 20)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Au-dessus de l’image à gauche « 282 » (renvoi à la page de texte correspondante).
Signé sous l’image à gauche « L. A. Sixe. in. del. », à droite « E. F. Sculp. »
Louis Sixe est aussi un peintre dans le roman : voir p. 198.

Analyse de l’image :
     Le monarque des Indes, qui a épousé la princesse Bulbul, expédie ses trois rivaux, Atabek, Hisir et Masoud dans la montagne. A l’aide d’un miroir magique il montre à Bulbul comment les trois jeunes gens tombent amoureux « d’une très jolie montagnarde qui a résolu de les rendre la risée de tout le hameau ».
    Elle indique ici du doigt, successivement à chacun de ses trois soupirants, une tombe où elle ordonne à l’un de se mettre, au deuxième de veiller vêtu en ange de lumière, au troisième d’enmever le mort…

Informations sur l’image :
Auteur du cliché :
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 25/08/2014
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.