Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Le Duc demande à D** de lui conter sa nuit avec la Pdte (Les Sonnettes, 1751)
Le Duc demande à D** de lui conter sa nuit avec la Pdte (Les Sonnettes, 1751)
Cette notice fait partie d’une série : [Guillard de S.,] Les Sonnettes…, Berg-op-Zoom, F. de Richebourg, 1751 (pièce ou n° 3 / 3)

Datation : 1751

Source textuelle : [Guillard de Servigné,] Les Sonnettes ou Mémoires du marquis D** (1751) Romanciers libertins du 18e siècle, éd Wald Lasowski, Pléiade, 2000, p. 1017-18.

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Objets indexés dans l’image :
Lit / Perroquet

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, Enfer 1269
Notice n° B2476   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. 2e partie, face p. 124.

Analyse de l’image :
     Le marquis D** a passé la nuit dans la chambre de la Présidente, et grâce à ses sonnettes le vieux duc n’a rien perdu de leurs ébats. Dès le matin, il fait convoquer par son valet le marquis dans sa chambre pour qu’il lui raconte son aventure de la nuit.
    « Enfin, le Duc tirant les cordons d’un petit rideau qui regnoit autour de sa chambre, je vis cette multitude de sonnettes dont j’ai parlé, avec des étiquettes. Le Duc m’expliqua leurs dispositions, le méchanisme des lits, & l’usage des clefs communes ; outre la nécessité, dit-il, d’avoir fait les lits élastiques, pour le fait que vous voyez qui en résulte, vous devez encore avoir senti la bonté qui provient de leur ressort. Monsieur, lui demandai-je, comment se fait-il que vous ne vous trompiez point ? un autre que moi pouvoit se trouver avec la Présidente. Votre réflexion est bonne, me répondit-il, mais la chute d’hier au soir suffisoit pour me faire rencontrer juste ; d’ailleurs l’air d eliberté dont on jouit chez moi, & un peu de discernement, m’aident beaucoup à découvrir les intrigues. Si je manquois de ces secours, il me seroit aisé d’y suppléer, en faisant ajuster de nouvelles bascules aux portes des chambres, je saurois à point nommé que Monsieur… est entré chez Madame… mais je ’nai pas besoin de perfectionner l’invention. Pour prix des plaisirs que ’on goûte, je n’exige qu’un peu de bonne foi, & la complaisance de me faire l’histoire de la nuit. Marquis, détaillez-moi, je vous prie, comment tout s’est passé. »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 16/11/2014
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.