Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Le caladrius ne regarde pas le malade… (Isopet FR15213) - R. de Montbaston
Le caladrius ne regarde pas le malade… (Isopet FR15213) - R. de Montbaston Auteur : Richard de Montbaston, actif 1338-1348, mort av. 1353

Cette notice fait partie d’une série : Isopet II de Paris, Bnf Français 15213 (pièce ou n° 62 / 62)

Datation : entre 1330 et 1350   (date conjecturale)

Source textuelle : Richard de Fournival (1201-1260) Le Bestiaire d’Amour

Sujet de l’image : Bestiaire médiéval

Nature de l’image : Enluminure

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrits, Français 15213, folio 69 recto
Notice n° B5773   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Rubrique : « Cest li caladrix qui ne regarde pas le malade. 7

Analyse de l’image :
    Le caladrius regarde le malade qui guérira, mais ne regarde pas le malade qui va mourir.
   
   Caladrix : dictionnaire de Godefroy, « Une maniere d’oisiaus qu’en apelle caladriz. » (Composition de la sainte escripture, t. I, f°73v°, manuscrit Monmerqué.)
   
   Le caladrius, calandre ou caladre est un oiseau légendaire et fabuleux du Moyen Âge, très présent dans les bestiaires où il est décrit comme ayant la taille d’un corbeau ou d’un héron et possédant de grands pouvoirs de guérison. Ainsi, selon la légende, tout malade que le caladrius fixait dans les yeux était destiné à vivre, tandis que ceux dont il détournait le regard étaient condamnés à mourir. Symboliquement, le caladrius représente le Christ, la pureté et la Vierge, son pouvoir guérisseur dépendant également de la croyance que l’on a en lui.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : https://gallica.bnf.fr
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 26/07/2018
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 19/03/2021
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.