Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Taches lunaires (Galilée, Sidereus nuncius, 1610, f° 9v-10r)
Taches lunaires (Galilée, Sidereus nuncius, 1610, f° 9v-10r)
Cette notice fait partie d’une série : Galilée, Sidereus nuncius, Venise, Th. Baglionus, 1610 (pièce ou n° 2 / 3)

Datation : 1610

Source textuelle : Galilée, Galileo Galilei dit (1564-1642)

Sujet de l’image : Carte, topographie

Nature de l’image : Gravure sur cuivre
Notice n° B6762   (n°1 sur 1) 
Analyse de l’image :
     « Pour moi j’ai toujours pensé que si le globe terrestre était vu de loin, inondé par les rayons du Soleil, la Terre ferme apparaî- trait plus claire et les mers plus sombres. De plus, on observe que les grandes taches de la Lune sont plus basses que les régions plus claires. En effet, aussi bien dans sa phase croissante que décroissante, les bords de la partie lumineuse font toujours saillie de part et d’autre de ces grandes taches, à la limite entre lumière et obscurité, comme nous l’avons noté sur les figures. Les zones des taches ne sont pas seulement plus creusées, mais aussi plus homogènes et sans plis ou aspérités. Par contre, la partie plus lumineuse s’élève près des taches, si bien qu’avant la première quadrature et aux environs de la seconde, d’immenses éminences s’élèvent fortement près de la tache située dans la région supé- rieure, boréale, de la Lune, aussi bien au-dessus qu’au-dessous d’elle, comme le représentent les dessins ci-dessous.
   On peut observer qu’avant la seconde quadrature cette même tache est entourée de bordures plus noires qui, comme les très hauts sommets des montagnes, apparaissent plus sombres du côté qui est opposé au Soleil mais sont plus lumineuses là où elles regardent le Soleil ; c’est le contraire que l’on observe pour les cavités dont la partie opposée au Soleil apparaît très lumineuse, alors que celle qui est du côté du Soleil est plus obscure. Ensuite, quand la surface lumineuse a diminué et que presque toute la tache est dans l’obscurité, les crêtes plus éclairées des montagnes surplombent la partie ténébreuse. Les figures suivantes montrent ce double phénomène. » (Traduction CRAL, université de Lyon)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché :
Traitement de l’image : 
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 30/05/2019
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 30/05/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.