Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Cratère lunaire (Galilée, Sidereus nuncius, 1610, f°10v-11r)
Cratère lunaire (Galilée, Sidereus nuncius, 1610, f°10v-11r)
Cette notice fait partie d’une série : Galilée, Sidereus nuncius, Venise, Th. Baglionus, 1610 (pièce ou n° 3 / 3)

Datation : 1610

Source textuelle : Galilée, Galileo Galilei dit (1564-1642)

Sujet de l’image : Carte, topographie

Nature de l’image : Gravure sur cuivre
Notice n° B6763   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Mouvements de translation de la Lune (De la Terre à la Lune, 1868) - de Montaut

Analyse de l’image :
     « Je ne saurais oublier une observation que j’ai regardée avec admiration : la partie presque centrale de la Lune est occupée par une cavité plus grande que toutes les autres et d’une forme parfai- tement ronde. Je l’ai observée aux environs des deux quadratures et je l’ai reproduite du mieux possible dans les figures ci-dessus. Elle présente le même aspect quant au jeu de l’ombre et de la lumière, que sur Terre une région semblable à la Bohème complè- tement enfermée à l’intérieur d’une chaîne de très hautes monta- gnes formant un cercle parfait : sur la Lune, cette zone est bordée de crêtes si hautes que l’extrémité de la bordure proche de la zone sombre de la Lune se voit éclairée par la lumière du Soleil avant que la limite entre ombre et lumière atteigne le diamètre qui partage en deux cette même figure. Mais comme pour les autres taches, sa partie sombre regarde le Soleil, tandis que la lumineuse se trouve vers la zone obscure de la Lune. Pour la troisième fois je voudrais apporter une autre preuve très solide de la présence d’aspérités et d’inégalités réparties dans toute la zone lumineuse de la Lune. Parmi ces taches, les plus sombres sont celles qui sont proches de la frontière entre lumière et obscurité, alors que celles qui sont plus éloignées apparaissent soit plus petites, soit moins sombres, si bien qu’à la pleine Lune, l’ombre des cavités n’est que très peu différente de l’éclat des élévations. » (Traduction CRAL, université de Lyon)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché :
Traitement de l’image : 
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 30/05/2019
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 30/05/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.