Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Tu Marcellus eris (version de Toulouse) - Ingres
Tu Marcellus eris (version de Toulouse) - Ingres Auteur : Ingres, Jean-Auguste-Dominique (1780-1867)

Datation : 1811

Sujet de l’image : Sujet historique. Auguste (63 av. - 14 apr. JC)

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 326 * Largeur 307 cm

Lieu de conservation : Toulouse, Musée des Augustins, RO 124
Notice n° B7926   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : « Tu Marcellus eris… ». Frontispice (The Works of P. Virgilius Maro) // Tu Marcellus eris (version de Bruxelles) - Ingres

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Commandée par le général Miollis, gouverneur français à Rome, pour sa résidence de la villa Aldobrandini, la peinture est revendue à Francesco Borghèse avant qu’Ingres lui-même ne la rachète en 1835. En 1868, la peinture entre au musée mais singulièrement ruinée. Peu avant sa mort, Ingres entreprend en effet d’en corriger certains aspects qui ne le satisfont pas mais laisse l’ensemble inachevé. Jean Pichon, un de ses élèves, en réintègrera finalement les parties manquantes alors même que la toile se trouve déjà aux Augustins.

Analyse de l’image :
    Virgile, à gauche, tient le rouleau de l’Enéide, il vient de lire les mots fatals et lève les yeux pour en constater l’effet. L’Empereur Auguste et sa sœur Octavie lui font face. Octavie s’est évanouie en entendant « Tu Marcellus eris », les vers du livre VI évoquant en termes voilés son fils mort assassiné.
   Assise entre Virgile et Octavie, Livie, épouse d’Auguste, demeure impassible : elle est la probable commanditaire du meurtre.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Toulouse, Bernard Delorme
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 22/03/2021
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 22/03/2021
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.