Aller au contenu principal

Les hasards heureux de l’escarpolette - Fragonard

Date :
1767
Nature de l'image :
Peinture sur toile
Dimensions (HxL cm) :
81x64,2 cm
Sujet de l'image :
Lieu de conservation :

Analyse

À droite, un abbé dirige le mouvement de la jeune dame sur la balançoire au moyen de deux cordes. A gauche, un jeune homme, le commanditaire, est renversé par l’arrivée de l’escarpolette. Déséquilibrée également, la jeune dame perd sa pantoufle. En tombant, le jeune homme a renversé la claustra sur laquelle courait un rosier. À l’extrême gauche, une statue d’Amour, un doigt sur les lèvres, fait « Chut ! ».

Annotations :

2. Collé dans ses Mémoires rapporte que Doyen, pendant que son Miracle des Ardents était exposé au Salon de 1767, reçut d’un homme de la Cour (le baron de Saint-Julien) une commande égrillarde qu’il refusa avec indignation, avant d’adresser le commanditaire à Fragonard. Il s’agissait de peindre la maîtresse du commanditaire « sur une escarpolette qu’un évêque mettrait en branle. Vous me placerez de façon moi, que je sois à portée de voir les jambes de cette belle enfant et mieux même ».

3. Le tableau a été gravé par N. Delaunay (Paris, Bnf, Cabinet des estampes).

Composition de l'image :
Scène (espace vague/espace restreint)
Objets :
Treille, pergola, claustra

Informations techniques

Notice #001094

Image HD

Identifiant historique :
A0413
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Collection particulière
Bibliographie :
Dominique Jarassé, La peinture fçse au 18e s, Terrail, 1998
p. 93
P. Rosenberg et M.-A. Dupuy, Fragonard (cat), RMN, 1987
fig. 7, p. 226