Aller au contenu principal
Gismonde s’empoisonne avec le cœur de Guiscard (Décaméron 1757, J4N1) - Gravelot

Notice #012040

Image HD

Série de l'image :
Il Decamerone di M. Giovanni Boccacio, Londra [Paris], 1757, 5 vol. in-8°
Auteur(s) :
Lempereur, Louis-Simon (1725-1796)
Cochin le jeune, Charles-Nicolas (1715-1790)
1757
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Fiction, 14e siècle
Lieu de conservation :
Versailles, Bibliothèque municipale centrale
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
Rés. in-8° E 443e (t. 2)
Traitement de l'image :
Photo numérique
Localisation de la reproduction :
Collection particulière (Cachan)

Analyse

Analyse de l'image :
Tancrède prince de Salerne aime tant sa fille Gismonde qu’il l’empêche de se marier. Elle tombe amoureuse d’un de ses valets, Guiscard. Tancrède caché dans sa chambre la surprend avec lui. Il fait mettre Guiscard au secret et va voir sa fille, qui lui promet que ce qu’il fera de Guiscard ses propres mains l’accompliront sur elle-même. Tancrède fait étrangler Guiscard et porter son cœur dans une coupe d’or par un valet chez sa fille. Celle-ci s’est procuré du poison qu’elle verse dans la coupe et boit. Tancrède, mandé par ses femmes de chambre, survient pour la voir expirer. En mourant, elle lui demande d’être enterrée avec Guiscard.
   
    La scène représente Gismonde mourante sur son lit, tenant la coupe d’or où se trouve le cœur de Guiscard entre ses mains. Ses femmes en pleurs assistent à son trépas. Tancrède, survenu trop tard ne peut qu’écouter ses dernières paroles.
Annotations :
1. Signé sous la gravure à gauche « Cochin fils delin. », au centre « T. II. N°. XIV. », à droite « Lempereur sculp. ».