Aller au contenu principal
L’arrivée du courrier - Beauvarlet d’après Boucher

Notice #001215

Image HD

Série de l'image :
Paris, Salon de 1765
Auteur(s) :
Boucher, François (1703-1770)
Beauvarlet, Jacques-Firmin (1731-1797)
Date :
Entre 1765 et 1769
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Sujet de genre. Pastorale
Lieu de conservation :
New York, The Metropolitan Museum of Art
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
54.560
Traitement de l'image :
Image web
N° de commande :

Analyse

Analyse de l'image :
Livret du Salon de 1765 :
    « Par M. Boucher, Premier Peintre du Roi, Recteur.
    8. […]
    11. Quatre Pastorales, dont deux sont ovales, sous le même numero.
    Ces Tableaux ont environ 15 pouces de haut, sur 13 de large. »
   
   Commentaire de Diderot :
    « On voit à gauche arriver le pigeon messager, l’oiseau Mercure ; il vient à tire-d’aile. La bergère, debout, la main appuyée contre un arbre placé devant elle, l’aperçoit entre les arbres, il fixe ses regards ; elle a tout à fait l’air de l’impatience et du désir ; sa position, son action sont simples, naturelles, intéressantes, élégantes. Et ce chien qui voit arriver l’oiseau, qui a les deux pattes élevées sur un bout de terrasse, qui a la tête dressée vers le messager, qui lui aboie de joie, et qui semble agiter sa queue : il est imaginé avec esprit. L’action de l’animal marque un petit commerce galant établi de longue main. A droite, derrière la bergère, on voit sa quenouille à terre, un panier de fleurs, un petit chapeau avec un fichu ; à ses pieds un mouton ; plus simple encore, et mieux composé ; il n’y manque que la couleur : le sujet est si clair, que le peintre n’a pu l’obscurcir par ses détails. »
Annotations :
1. Sur un rebord en trompe l’œil, sous l’ovale de la gravure : « L’Arrivée du courrier.| Dedié à Madame la Marquise de Montesquieu. »
En dessous, quatre vers, répartis en deux colonnes de deux distiques :
« Viens vite, je ne vois n’y vautour, n’y chasseur ;
Mais je tremble plutot d’appercevoir ma mére :
De ton vol trop pésant hate donc la lenteur.
J’aime mieux te payer mille, fois ton Salaire. »
Signature sous le rebord en trompe l’œil : à gauche « Boucher Pinx. » ; au centre, « A Paris chez Basset, M.d d’Estampes, rue S.t Jacques. No. 64. » ; à droite, « Beauvarlet Sculp. ».
2. Le tableau de Boucher a été exposé au Salon de 1765. Le dessin de Beauvarlet a été exposé au Salon de 1769. Il s’agit ici de la gravure d’après le dessin.
Don de Regina Slatkin, 1954.
3. Autre exemplaire, Abbeville, Musée Boucher de Perthes.