Aller au contenu principal
L’amant puni par où il a péché (Voyages de R. Boyle, 1730)

Notice #012374

Image HD

Série de l'image :
Les Voyages & avantures du Cap. R. Boyle, Amsterdam, 1730
Date :
1730
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Fiction, 18e siècle
Lieu de conservation :
Paris, Bibliothèque nationale de France, Philosophie, hist., sciences de l’homme
G-20402

Analyse

Analyse de l'image :
Le narrateur a surpris sa maîtresse avec un galant. Il avertit son maître, qui feint de partir et le coince dans sa chambre avec un chirurgien.
    « Aussitôt mon Maître se saisit du Galant tout nud, le renversa sur son dos, lui mit un Pistolet sur la gorge, & lui jura qu’il le tueroit, s’il s’avisoit de branler, ou de crier au secours. Alors l’ami qui nous avoit accompagné tira de sa poche un Etui à instrumens de Chirurgie, & avec une paire de Ciseaux faits pour cela, il lui enleva ce qui manque à Senesino, & à bien d’autres Musiciens Italiens. L’Opération fut si prompte, que je crois que le pauvre Diable ne connut sa perte que l’orsqu’il sentit le sang couler le long de ses cuisses […].
    Ma Maîtresse s’étoit cachée tout ce tems-là derrére les rideaux du lit, & n’avoit pas ouvert la bouche; mais malgré le trouble où elle devoit être, elle eut soin de s’habiller ; après quoi elle s’assit sur le bord du lit du côté de la muraille, où elle paroissoit ensévelie dans une profonde tristesse. » (P. 21-22)