Aller au contenu principal
Les Hommes-de-nuit (Rétif, Découverte australe, 1781)

Notice #012745

Image HD

Série de l'image :
Rétif de la Bretonne, La Découverte australe par un homme volant, 1781
Auteur(s) :
Binet, Louis (1744-1800)
Date :
1781
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre, taille-douce (au burin)
Sujet de l'image :
Fiction, 18e siècle
Lieu de conservation :
Troyes, Médiathèque du Grand Troyes
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
DG 10149
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
Victorin et sa petite société du Mont-Inaccessible, dotés du pouvoir de voler grâce à leurs machines volantes, partent à la découverte des terres australes pour y fonder un royaume du bonheur. La première île découverte est celle des Hommes-de-nuit.
    « Ce ne fut que le troisième jour, vers le crépuscule du soir, que le jeune Alexandre [l’un des fils de Victorin] découvrit dans l’île une créature presque humaine*. C’était une sorte d’homme nu, qui les examinait de l’entrée d’une caverne. Il le montra à son père qui, ayant pris sa lunette de nuit [...], aperçut couchés sur le ventre plusieurs autres hommes et femmes tout nus. [Ils se rendent compte que ces créatures vivent la nuit et dorment le jour. Ils enlèvent un homme-de-nuit] Dès qu’ils furent arrivés sur le rocher, ils examinèrent le sauvage : c’était un jeune homme d’environ vingt ans, d’un roux-blanc, ayant les cils des yeux très longs. »
Annotations :
1. Au-dessus de l’image à gauche « I. Vol. 183. ».
Titre sous l’image : « Les Hommes-de-nuit. »
Légende en note sur la page de droite : « (*) 3.me Estampe : Elle représente un Homme et une Femme-de-nuit, nuds, couverts d’un poil rare, et ayant les cils fort longs : ils ferment les yeux, à cause du jour qui commence, et paraissent tâtonner : un troisième est éloigné. On voit au haut du rocher, les deux hommes-volants, en état tranquille, les ailes rabattues, qui les examinent. Les arbres ont des fruits-à-pain. »