Aller au contenu principal
Une théologien puni pour dispute (Niels Klims underjordiske reise, 3, 1789)

Notice #012793

Image HD

Série de l'image :
Holberg, Niels Klims underjordiske reise, Copenhague, J. F. Schultz, 1789
Auteur(s) :
Clemens, Johan Frederik (1749-1831), graveur danois
Abildgaard, Nicolai Abraham (1743-1809)
1789
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Fiction, 18e siècle
Lieu de conservation :
Oslo, Bibliothèque nationale
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
NB/BRU, Holb. 35:103
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
Chapitre III. Description de la ville de Kéba.
    Niels est tombé au centre de la terre sur la planète Nazar, au pays des Potuans, qui sont des hommes-arbres. L’hôte de Niels le conduit dans la ville de Kéba, la seconde du pays. Ses habitants se plaisent aux spectacles, et notamment aux disputes de l’école, bannies de l’université comme stériles, et reléguées au cirque.
    « A notre retour, nous rencontrâmes sur nos pas un criminel que trois sergens de justice conduisoient. Il avoit subi la peine du bras (c’est ainsi qu’ils appellent la saignée faite par sentence juridique) & on le menoit dans l’hôpital public. Je l’informai d ela nature du crime pour lequel il avoit été condamné, & l’on me répondit que c’étoit pour avoir disputé sur l’essence & sur les attributs de Dieu : chose expressément défendue dans tout le pays, où l’on tient pour téméraires & extravagantes les disputes de cette espèce, qui ne se glissent jamais chez des créatures qui ont l’esprit droit & bien fait. C’est pourquoi on traite de fous ces disputeurs subtils ; on leur ouvre la veine, & on les enferme jusqu’à ce qu’ils cessent d’extravaguer. Hélas ! me disois-je alors à moi-même, que deviendroient ici nos théologiens… »
    Niels reçoit enfin un certificat, au reste peu élogieux, des autorités de la ville, pour être conduit à la capitale du royaume.
Annotations :
1. Au-dessus de l’image à droite « Cap. III. »
Signé au-dessous l’image à gauche « Abildgaard pinx. », à droite « Clemens Sculps. »