Aller au contenu principal
×
Recherche infructueuse

Acte II (Beaumarchais, Eugénie, 1767) - Gravelot

Analyse

Le Capitaine révèle malgré lui à Eugénie la trahison du Comte

Le Capitaine Cowerly, frère de l’homme que le Baron destine à Eugénie comme époux, réussit à forcer la porte de la maison prêtée par le comte de Clarendon, où résident le Baron, Eugénie et Mme Murer, persuadé que Sir Charles, le frère d’Eugénie poursuivi pour une querelle avec son colonel, s’est réfugié chez eux.
Mais Sir Charles se cache ailleurs.
Pourquoi l’entrée dans la maison était-elle interdite au visiteur par Drink, le valet du Comte de Clarendon ? Le Capitaine reconnaît alors le Salon comme le salon de débauche d’une Petite Maison où Clarendon a trompé tant de jeunes femmes… Le Capitaine évoque enfin le mariage que Clarendon doit faire le lendemain avec la fille du comte de Winchester.
Terrassée par ces révélations, Eugénie (qui se croit secrètement mariée au Comte et est enceinte de lui) demande à se retirer.

Annotations :

1. Signé sous la gravure à gauche « H. Gravelot inv. », à droite « L. Masquelier Sculp. »
Légende : « Je ne puis plus soutenir le supplice ou je suis. » (Act. 2. Sc. 12)

Sources textuelles :
Beaumarchais, Pierre Augustin Caron de (1732-1799)

Informations techniques

Notice #013766

Image HD

Identifiant historique :
B3085
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
Bibliothèque numérique Gallica, Bibliothèque nationale de France (https://gallica.bnf.fr)