Aller au contenu principal
Acte III (Beaumarchais, Eugénie, 1767) - Gravelot

Notice #013767

Image HD

Série de l'image :
Eugénie, drame… par M. de Beaumarchais, Paris, Merlin, 1767
Auteur(s) :
Gravelot, Hubert-François Bourgignon dit (1699-1773)
Duclos, Antoine-Jean (1742-1795)
1767
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Fiction, 18e siècle
Lieu de conservation :
Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
8-BL-14239
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
https://gallica.bnf.fr

Analyse

Analyse de l'image :
Le Baron maudit Eugénie
   
    Eugénie n’en pouvant plus révèle à son père, le Baron, son mariage secret avec Clarendon et qu’elle est enceinte. Le Baron pardonne, mais troublé par les propos du Capitaine, il attrape Drink, le valet de Clarendon, par les oreilles et le somme de s’expliquer sur le mariage de son maître.
    Croyant qu’il s’agit du premier mariage (avec Eugénie) et non du second (le véritable prévu pour le lendemain), et que le Baron a découvert la supercherie, Drink remet à Mme Murer la lettre de l’intendant mourant qui a organisé la fausse cérémonie.
    Le Baron est effondré : « Sexe perfide ! Femme à jamais le trouble & le deshonneur des familles… Avez-vous cru vous soustraire à mon obéissance ? […] 2 le ciel t’en punit par l’abandon de ton père & sa malédiction. »
    Eugénie demande à son père de révoquer « l’épouvantable arrêt ». « Le Baron attendri la repousse doucement. »
    En légende, la dernière réplique de la scène, qui atténue en quelque sorte la malédiction.
Annotations :
1. Signé sous la gravure à gauche « H. Gravelot inv. », à droite « A. J. Dulos Sculp. »
Légende : « Otez vous de mes yeux |Vous m’avez rendu le plus miserable des hommes. | Act. III Sc. VIII »