Aller au contenu principal

Les femmes de Job et de Tobie (Boissard, Theatrum vitae humanae) - Th. De Bry

Analyse

La femme de Job lui enjoint de renier Dieu et de mourir. Le Testament de Job (ouvrage apocryphe du 1er siècle) ajoute quelques détails légendaires : elle se nommerait Sitis, ou Sitidos, et aurait vendu ses cheveux à Satan en échange d’argent et nourriture ; finalement, elle aurait elle-même maudit Dieu et serait morte ainsi.
   Au second plan, la femme de Tobie, Sara, que tourmente un démon, Asmodée, qui a fait périr successivement ses sept maris pendant leur nuit de noces.

Informations techniques

Notice #015333

Image HD

Identifiant historique :
B4652
Traitement de l'image :
Image web