Aller au contenu principal
Lycurgue présentant leur nouveau roi aux Spartiates - Pajou
Lycurgue présentant leur nouveau roi aux Spartiates - Pajou

Notice #015779

Image HD

Série de l'image :
Paris, Salon de 1763
Artiste :
Pajou, Augustin (1730-1809)
Date :
1761
Nature de l'image :
Dessin à la plume
Encre brune, pierre noire, sanguine, rehauts de blanc
Sujet de l'image :
Sujet historique. Lycurgue (IXe ou VIIIe s. av. JC ?)
Lieu de conservation :
Commerce d’art
Dimensions (HxL cm) :
57,4x88,2 cm

Analyse

Analyse de l'image :

Livret du Salon de 1763

« Par M. Pajou, Adjoint à Professeur.
171. […]
175. Un Dessein, Esquisse repréentant Lycurgue, donnant un Roi aux Lacédémoniens.
Il a environ 3 pieds, sur 18 pouces. »

Ce dessin n’est pas commenté par Diderot.
L’histoire : à la mort du roi Polydecte, on s’attend que Lycurgue, qui était son frère, devienne le roi. Mais Lycurgue apprend que la veuve de Polydecte est enceinte. Il se contente donc d’assurer la régence. La femme de Polydecte lui propose alors secrètement d’avorter, s’il accepte de l’épouser : il pourra ainsi rester roi. Lycurgue feint d’accepter, mais lui demande de mener sa grossesse à son terme, pour ne pas mettre sa vie en danger par un avortement. Il s’occupera d’éliminer l’enfant à sa naissance si c’est un garçon.
La scène représente le moment où on amène à Lycurgue l’enfant qui vient de naître, alors qu’il est à table avec des magistrats. Lycurgue prend l’enfant dans ses bras et déclare aux convives : « Spartiates, un roi vous est né ! »
L’histoire illustre la probité de Lycurgue, qui aurait facilement pu devenir roi, mais respecta scrupuleusement les droits légitimes du fils de son frère.

Annotations :

1. Signé et daté en bas à droite : « Pajou inv et fecit 1761 ».

2. Vient probablement de la vente de l’architecte Louis-François Trouard, Paris, 22-27 février 1779, n° 181.
Vente Beaussant Lefèvre, Paris, 10 juin 2009, lot n°75.

3. Dessin conservé au musée de Rouen (31,3 x 46,2 cm) signé et daté 1762, inv. 1761 (réplique postérieure d’un an du présent dessin).
Aquatinte par François-Philippe Charpentier (1734-1817).