Aller au contenu principal
Nymphe et satyre, dit aussi Jupiter et Antiope - Watteau

Notice #001611

Image HD

Auteur(s) :
Watteau, Antoine (1684-1721)
Date :
Entre 1712 et 1714
Nature de l'image :
Peinture sur toile
Sujet de l'image :
Sujet mythologique. Jupiter et Antiope
Lieu de conservation :
Paris, Musée du Louvre
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
MI 1129
Traitement de l'image :
Scanner
N° de commande :
Localisation de la reproduction :
Collection particulière

Analyse

Analyse de l'image :
Jupiter métamorphosé en satyre découvre la nudité de la nymphe Antiope endormie. Le linge blanc qui entoure Antiope constitue l’écran de la représentation. Jupiter découvre la nudité d’Antiope par effraction, alors qu’elle est endormie et, de plus, par derrière : il ne fait qu’entrapercevoir ce qui nous est à nous pleinement livré, la nudité, presque le sexe de la jeune femme. Nous pouvons nous indigner de la lubricité du satyre, tout en jouissant impunément de ce que lui a peine à voir. On retrouve ici le dispositif des « Suzanne au bain ». L’effraction constitutive de la jouissance esthétique est en quelque sorte moralisée par le dispositif. L’écran formé par le linge d’Antiope, qui enveloppe son corps et révèle sa nudité, est redoublé par l’écran horizontal du bras de Jupiter, qui sépare l’espace restreint de la scène mythologique de l’espace vague occupé par le paysage rustique et les habitations. On voit bien ainsi comment l’époque hésite entre deux systèmes sémiologiques, l’ancien dispositif d’écran, f