Aller au contenu principal
Déplacement de Laputa sur Balnibarbi (Gulliver, tr. fr., La Haye, 1727)

Notice #017256

Image HD

Série de l'image :
[Swift,] Voyages du capitaine L. Gulliver…, La Haye, Gosse & Neaulme, 1727
1727
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Fiction, 18e siècle
Lieu de conservation :
Madison Wisconsin, Memorial Library
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
PR3724 G7 F7 1727
Traitement de l'image :
Photo numérique

Analyse

Analyse de l'image :
« Par le moyen de cet Aiman, on sait hausser, baisser, & mouvoir l’Isle d’un endroit à un autre. Car, par rapport à cette partie de la Terre sur laquelle l’Empire de sa MAjesté s’étend, la pierre est douée à un de ses côtez d’un pouvoir attractif, & d’un pouvoir répulsif à l’autre. En tournant le bout attractif de l’Aiman vers la Terre, l’Isle descend : & au contraire elle monte directement en haut, quand le bout repulsif regarde la Terre? Quand la position de la pierre est oblique, le mouvement de l’Isle l’est aussi. Car dans cet Aiman, les forces agissent toujours en lignes parallèles à sa direction.
    Par ce mouvement oblique, l’Isle est transportée vers les diferens endroits de la Domination du Monarque. Pour mieux exoliquer ceci, posons que AB soit une ligne tirée à travers du Royaume de Balnibarbi, que la ligne cd represente la pierre d’Aiman, dont d soit le bout repulsif, & c l’attractif, l’Isle étant placée sur C ; que la position de la pierre soit cd avec le bout repulsif en bas ; alors je dis, que l’Isle montera en ligne oblique vers D. Quand elle sera arrivée au point D, que la pierre soit rounée sur son Axe jusqu’à ce que son bout attarctif soit pointé vers E, je dis que l’Isle sera portée obliquement vers E ; ou si la pierre est de nouveau tournée sur son Axe jusqu’à ce qu’elle soit dans la position EF avec son bout repulsif en bas, l’Isle montera obliquement vers F, ou si l’on dirige le bout attractif vers G, & de G vers H, en tournant la pierre, de maniére que son bout repulsif soit directement en bas. Et ainsi en changeant la situation de la pierre aussi souvent qu’il est necessaire, l’Isle monte ou décend, ou se meut en Lignes plus ou moins obliques, & par la est transportée d’un endroit de la Domination à l’autre. » (p. 24-26)
Annotations :
1. Au-dessus de la gravure à gauche « Fig. IV. », à droite « Tom. II. Pag. 25. »
2. Gravure insérée à tort face à la p. 24.
3. Traduction de la carte de Hermann Moll pour l’édition originale anglaise de 1726.