Aller au contenu principal
Phormion (Térence, Comédies, 1753) - Gravelot

Notice #017771

Image HD

Série de l'image :
P. Terentii Comœdiae sex, Paris, Le Loup et Mérigot, 1753, 2 vol.
Auteur(s) :
Le Bas, Jacques Philippe (1707-1783), Graveur, dessinateur
Gravelot, Hubert-François Bourgignon dit (1699-1773)
1753
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Sujet comique. Plaute, Térence
Lieu de conservation :
Montpellier, Médiathèque centrale d’agglomération Émile Zola
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
C303 (Fonds Cavalier)
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
https://gallica.bnf.fr

Analyse

Analyse de l'image :
Phormion, un parasite, est entouré de Démiphon et de Chrémès, les deux vieux, pères d’Antiphon et de Phédria, qui cherchent à l’empêcher de parler.
   Au seuil de sa maison, à gauche, se tient Nausistrata, la femme de Chrémès.
   Phormion cherche à faire chanter Chrémès : Phanium est sa fille, qu’il a eue d’une liaison à Lemnos ; sa femme Nausistrata sera ravie de l’apprendre… !
   
   Acte V, scène 8 (avant-dernière scène)
   
   PHORMION
Ah ! c’est comme cela ! Je vois bien qu’il faut donner de la voix. Nausistrata, sors.
CHRÉMÈS
Ferme-lui sa bouche infâme. Vois comme il est fort.
PHORMION
Nausistrata, je t’appelle.
CHRÉMÈS
Te tairas-tu ?
PHORMION
Me taire ?
DÉMIPHON
S’il ne te suit pas, enfonce-lui tes poings dans le ventre.
PHORMION
Tu peux même me crever un œil; voici de quoi prendre ma revanche.
   
   A l’issue des révélations de Phormion, Nausistrata contraint les deux vieillards à accepter les femmes de leurs fils, à renoncer à récupérer l’argent donné à Phormion, et invite ce dernier à dîner.
Annotations :
1. Signé sous la gravure à gauche « H. Gravelot Del. », à droite « P. Lebas Sculp »