Aller au contenu principal
Frontière du Portugal et de l’Andalousie (Nova regni Hispaniæ…) - G. de L’Isle

Notice #017891

Image HD

Auteur(s) :
L’Isle, Guilaume de (1675-1726)
1701
Nature de l'image :
Gravure
Sujet de l'image :
Carte, topographie
Lieu de conservation :
New Haven, Bibliothèque Beinecke de livres rares et manuscrits
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
391701, dossier BRBL_00184
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
Sur cette partie de la carte (que Voltaire possédait probablement), on peut suivre l’itinéraire de Candide de Lisbonne à Cadix, après qu’il a tué le Juif Issacar et l’Inquisiteur (chap. IX).
   Lisbonne apparaît en haut à gauche à l’embouchure du Tage. Prenant la route la plus rapide pour quitter le Portugal depuis Lisbonne, Candide, Cunégonde et la Vieille se dirigent à l’Est vers la frontière espagnole, marquée en bleu vert sur la carte. Ils s’arrêtent à Badajos, mentionnée au début du chap. X : c’est là que la vieille soupçonne un père cordelier de les avoir volés.
    De Badajos, les fugitifs bifurquent vers le Sud pour gagner la côte. Ils passent la frontière de l’Estremadure à l’Andalousie, marquée en rose et entrent dans la Sierra Morena, à Aracina (indiquée en petit au dessus du A de Sierra). Voltaire a mal lu, ou mal noté Aracina, qui devient Avacéna à la fin du chap. IX : c’est dans une auberge d’Avacéna qu’il situe la conversation sur le vol des pistoles et des diamants de Cunégonde, au début du chap. X.
    D’Aracina, nos voyageurs voltairiens se rendent à Lucena, qui est la plus grosse ville notée au sortir de la Sierra Morena, avec une tache rouge, sur les bords du Rio Tinto. De Lucena, ils se dirigebt vers le Guadalquivir, qu’ils traversent à Chillas. La mension de Chillas dans le récit de Voltaire est la preuve qu’il travaille à partir d’une carte car cette ville, présente sur toutes les cartes du 17e et du 18e siècles, n’existait plus depuis les environs de 1600.
    De Chillas, les fugitifs pennent plein sud vers le port de Cadix (Cadiz sur la carte). Ils traversent une zone marécageuse, notée sur la carte La Marisma, passent par Lebrixa (aujourd’hui, Marismas de Lebrija) avant d’arriver à Cadix.
Annotations :
2. Titre latin en haut au-dessus de la carte : NOVA REGNI HISPANIÆ ACCURATA DESCRIPTION AS USUM SERENISSIMI BURGUNDIÆ DUCIS. Authore G. DE L’ISLE Geographe.
Titre frnçais dans le blason en haut à droite : L’ESPAGNE | Dressée sur la Description qui en a été faite | par Rodrigo Mendez Sylva | et syr plusieurs Relations et Cartes Manuscrites | ou imprimées de ce Royaume | Rectifiées par les Observations | de Mrs de l’Academie des Sciences | & autres Astronomes. | Par G. DE L’ISLE Geographe. | A AMSTERDAM | Chez I. COVENS & C. MORTIER.