Aller au contenu principal
Epître dédicatoire (Diderot, Mémoires… de mathématiques)

Notice #018273

Image HD

Série de l'image :
Diderot, Mémoires sur différens sujets de mathématiques, Durand & Pissot, 1748
Auteur(s) :
Ingram, John (1721-1772 ?), graveur à Londres puis à Paris
Blakey, Nicholas (mort en 1758)
Date :
1748
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Histoire des sciences, mathématiques
Lieu de conservation :
Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
V-20127
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
https://gallica.bnf.fr

Analyse

Analyse de l'image :
A gauche, un chaudron bouillonne sur un trépied, au-dessus du feu d’un autel orné d’un croissant de lune et d’étoiles. Ce pourrait être une représentation de l’œuvre alchimique.
   Au centre, une prêtresse ou une déesse lève sa baguette sur un oiseau qui se métamorphose en arbre.
   La scène est commentée par une citation d’Horace évoquant cette métamorphose.
   Dans sa dédidace à Mme de Prémontval, Diderot écrit notamment : « Je veux que le scandale cesse, et, sans perdre le temps en apologie, j’abandonne la marotte et les grelots pour ne les reprendre jamais, et je reviens à Socrate. »
   On peut imaginer que de part et d’autre de l’image sont représentés deux choix de vie possibles, à droite, la marotte et les grelots du bouffon auteur des Bijoux indiscrets, à gauche la recherche scientifique, figurée par le grand œuvre alchimique. La déesse, à la fois Mme de Prémontval adressant ses reproches à Diderot et la déesse de la raison sermonnant le bouffon aux formes changeantes, le somme de sa baguette d’arrêter dans cette voie, pour emprunter l’autre, celle de la science.
Annotations :
1. Signé sous la gravure « N. Blakey inv. Ingram Sculp. »
Sur un phylactère aux pieds de la déesse : « FIET AVIS ET CUM VOLET ARBOR ». Cette citation apparaît dans l’article *Insinuant de l’Encyclopédie, article de Diderot, pour désigner le courtisan rampant et protéiforme.
Citation déformée d’une Satire d’Horace : Fiet aper, modo avis, modo faxum, et cum volet, arbor (II, 3, 73). Horace évoque le scélérat Damasippe, qu’il compare à Protée : il se fera [sanglier ,] oiseau, [rocher,] arbre même quand il voudra.