Aller au contenu principal

Travaux d’embellissement à Carthage (Énéide, Vat.Lat.3225)

Notice n°1 sur 32 Notice suivante

Date :
Entre 360 et 410
Nature de l'image :
Enluminure
Sujet de l'image :
Vat.Lat.3225, f°13r

Analyse

En haut à gauche Énée et son fils admirent la cité de Carthage, et l’activité des ouvriers qui l’agrandissent et l’embellissent :

   « Cependant ils avaient pris vivement le sentier qui leur était indiqué, et ils gravissaient la colline qui de toute sa hauteur domine la ville et en face regarde les remparts. Énée admire la cité monumentale, jadis un amas de gourbis ; il admire les portes, le bruissement de la foule, le pavé des rues. Les Tyriens (= les Carthaginois) travaillent ardemment : les uns prolongent les murs, construisent la citadelle, roulent de bas en haut des blocs de pierre ; les autres se choisissent l’emplacement d’une demeure et l’entourent d’un sillon. Ils élisent des juges, des magistrats, un sénat auguste. Ici on creuse des ports ; là on bâtit un théâtre sur de larges assises, et d’énormes colonnes sortent de la pierre, hautes décorations de la scène future. » (Virgile, Énéide, I, 418-429)
Annotations :

2. Folio 13 recto. Les vers en regard au folio 12v° sont les v. 248-269 (Vénus intercède auprès de Jupiter pour que le sort d’Énée soit adouci. Jupiter la rassure), très en amont de ce qui estv représenté ici.

Sources textuelles :
Virgile, Énéide, Livre 01 (Tempête, Arrivée à Carthage, Accueil de Didon)
v. 421-425

Informations techniques

Notice #018430

Image HD

Identifiant historique :
B7749
Traitement de l'image :
Image web