Aller au contenu principal
Achate et la Sibylle de Cumes invitent Énée à prier (Énéide, Vat.Lat.3225)

Notice #018445

Image HD

Série de l'image :
Vergilius Vaticanus (fragments des Géorgiques et de l’Énéide), IVe siècle
Entre 360 et 410
Nature de l'image :
Enluminure
Sujet de l'image :
Énéide. Énée aux Enfers
Lieu de conservation :
Rome, Vatican, Bibliothèque apostolique
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
Vat.Lat.3225, f°45v
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
« Ventum erat ad limen cum virgo poscere fata
   tempus ait ; deus ecce deus ! Cui talia fanti
   ante fores subito non voltus, non color unus,
   Non comptae mansere comae ; sed pectus anhelum,
   Et rabie fera corda tument, majorque videri
   nec mortale sonans, adflata est numine quando » (VI, 45-50)
    [Il en atteignent l’entrée lorsque la vierge s’écria : c’est le moment d’interroger les destins, le dieu, voici le dieu ! Comme elle parlait ainsi devant les portes, soudain elle changea de visage, elle changea de couleur, ses cheveux s’échappèrent en désordre ; sa poitrine halète, son cœur farouche se gonfle de rage ; elle paraît plus grande, sa voix n’est pas humaine, quand le souffle puissant du dieu… ]
   Énée demande ensuite à la Sibylle comment descendre aux Enfers. Celle-ci lui parle alors du rameau d’or (v. 137) qu’il sera nécessaire de donner à Prosperpine pour remonter. Sur l’image, la sibylle tient dans ses mains le rameau qui est l’objet de son discours. L’image condense ainsi l’épisode liminaire de la consultation du dieu, l’oracle de la sibylle et les préparatifs pour la descente aux Enfers.
Annotations :
1. Sous les personnages on lit « Achates », « Aeneas » et « Sibylla ». En haut à droite : « Templum Apollinis ».
2. Folio 45 verso.