Aller au contenu principal

Sacrifice pour descendre aux Enfers (Énéide, Strasbourg, 1502) - Brant

Analyse

Les vers racontent la crémation de Misène :

« Triste ministerium et subjectam more parentum
aversi tenuere facem… Congesta cremantur… » (VI, 223-236)

Mais l’image décrit la suite : la Sibylle fait amener quatre taureaux (v. 243). On la voit en haut à droite tenant la tête d’un taureau de la main gauche, pendant qu’elle verse une libation de la main droite. Sous elle, Énée égorge une brebis (249-250),. Entre la Sibylle et Énée, deux autres taureaux attendent leur tour. Sous Énée, Achate s’apprête à égorger le 4e taureau avec une hache. Sur l’autel au centre, couvert d’inscriptions incompréhensibles, un cuissot rôtit.
Dans le bois derrière, sur un phylactère, on peut lire « Avern[a] », le nom de l’entrée des Enfers (cf. le v. 242, unde locum Grai dixerunt nomine Aornon). En dessous un feu jaillit d’entre les pierres : c’est l’Enfer…

Annotations :

2. Folio 262 verso.

Sources textuelles :
Virgile, Énéide, Livre 06 (La descente aux Enfers)
v. 236-254

Informations techniques

Notice #018460

Image HD

Identifiant historique :
B7779
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
Bibliothèque numérique de l'université de Heidelberg (https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit)