Aller au contenu principal

Charybde et Scylla (Énéide, Strasbourg, 1502) - J. Grüninger > S. Brant

Notice précédente Notice n°51 sur 116 Notice suivante

Date :
1502
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Lieu de conservation :
Cod. Heid. 370,319 (Signatur/Shelfmark UB)

Analyse

Le texte rapporte les adieux d’Énée à Hélénus et à Andromaque et la promesse d’alliance entre les deux peuples :

… jam sua : nos alia ex aliis in fata vocamur.
Vobis parta quies ; nullum maris aequor arandum,
ardua neque Ausoniae semper cedentia retro… (III, 494-505)

L’image décrit le voyage qui suit. Les Troyens longent le Ceraunus en direction de l’Italie (phylactère en haut au centre et v. 506). Sur la vigie du bateau de gauche, Palinure qui veille (513) s’éclaire d’une torche. Alors que l’Italie, en haut à droite, est en vue, Anchise, debout sur le pont supérieur, fait une libation (525). Les Troyens arrivent en vue d’un temple de Minerve (531), [Tem]plu[m] Minerv[ae] sur le phylactère en haut à droite. Au moment d’aborder, ils aperçoivent sur le rivage, à droite au-dessus d’Anchise sur l’image, quatre chevaux (537) qu’Anchise ne sait comment interpréter : signes de guerre ou de paix ? En bas à gauche, ce sont les rochers de Charybde (558) ; Scylla est indiquée par un phylactère à l’arrière du beateau.
A cet endroit du texte, Scylla n’est pas évoquée, mais Hélénus venait de dessiner la géographie opposant Scylla et Charybde dans le détroit de Messine, entre la Sicile et l’Italie dans sa prophétie à Énée : Dextrum Scylla latus, laevom implacata Charybdis, v. 420.

Annotations :

2. Folio CCI.

Sources textuelles :
Virgile, Énéide, Livre 03 (De Troie à Carthage : Les Harpyes, Hélénus, Cyclope)
v. 494-505

Informations techniques

Notice #018489

Image HD

Identifiant historique :
B7808
Traitement de l'image :
Image web