Aller au contenu principal

Le couronnement de la Vierge - Lorenzo Monaco

Date :
1414
Nature de l'image :
Peinture sur bois
Telmpera, fond or
Dimensions (HxL cm) :
450x350
Lieu de conservation :
Inv. 1890 n. 885

Analyse

Le couronnement de la Vierge présente un dispositif remarquable car par le haut il se sépare nettement en trois panneaux d’un triptyque, tandis que l’arc de cercle étoilé à la base du trône définit au contraire un espace commun. On voit ici comment l’organisation de l’espace, chez Lorenzo Monaco, procède fondamentalement de la fusion des trois panneaux du triptyque en un seul espace dynamique, organisé pour un parcours unique et homogène de l’œil défilant devant l’image.

Annotations :

1. Inscription partiellement refaite au XIXe siècle :
HEC TABULA FACTA EST PRO ANIMA ZENOBII CECCHI FRASCHE ET SUO(RUM) IN RECOMPESATIONE(M) UNI(US) ALTERI(US) TABULE PER EUM IN HOC [TEMPLO POSITA EST PER OPERAM LA]URENTII JOH(ANNI)S ET SUO(RUM) MONACI HUI(US) ORDINIS QUI EAM DEPI(N)XIT AN(N)O D(OMI)NI MCCCCXIII ME(N)SE FEBR(UARII) T(EM)PORE DO(MI)NI MATH(E)I PRIORIS H(UIUS) MONASTER(II)
La date de février 1413 dans l’ancien calendrier, correspond en fait à 1414 : le retable devait être prêt pour le 25 mars, fête de l’Annonciation.

3. Comparer, pour la composition, avec Le Couronnement de la Vierge d’Enguerrand QSuarton.

Sources textuelles :
J. de Voragine, La Légende dorée, L’Assomption de la bienheureuse Vierge Marie
GF, II, p. 91sq.

Informations techniques

Notice #018600

Image HD

Identifiant historique :
B7919
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
https://artsandculture.google.com (Google Arts & Culture)